M13459A | Lot de perles

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Lot de perles
Forêts de l'Est
Autochtone
Vers 1580-1630, 16e siècle ou 17e siècle
Verre
Achat de Mr. John H. Crouse
M13459A
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Perles de verre (36)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Datant d'environ 1630 aux années 1650, ces perles de verre proviennent du site d'un village des Neutres en Ontario. Les premières perles de verre apportées par les Européens semblent avoir été enfilées et portées en guise de colliers et d'ornements sur le corps, ou encore attachées aux parures d'oreilles et de cheveux. Certaines perles ont pu arriver sous la forme de rosaires, remis aux autochtones convertis au christianisme. Les autochtones ont fini par incorporer les perles de verre dans leurs vêtements, brodant de minuscules perles de verre blanches sur le rebord des mocassins et les parements des manteaux, ou les tissant dans des ceintures et des courroies.

Les perles de verre ont rapidement été intégrées aux matériaux (incluant de la pierre de grande qualité pour fabriquer des outils, de l'écorce, des peaux de cerf et du maïs) qui voyageaient sur les routes commerciales des autochtones. C'est ainsi que les perles franchissaient de longues distances pour se retrouver souvent très loin de l'endroit où avait eu lieu le troc initial avec les Européens. Les archéologues sont en mesure d'identifier des assemblages de perles de verre distinctifs et de les dater avec précision, ce qui permet de situer dans cette grande séquence chronologique tout site autochtone isolé se trouvant n'importe où dans ces sphères de troc.

  • Quoi

    Voici des perles de verre qui ont probablement été fabriquées à Murano, une île de Venise, en Italie, et transportées jusque dans le golfe du Saint-Laurent par des marchands français. On y voit des perles à chevrons, avec leurs bords multicolores caractéristiques, ainsi que des perles monochromes rouges et turquoises de forme tubulaire et ronde.

  • La plupart de ces perles proviennent d'un village des Neutres situé près de Hamilton, en Ontario. Elles ont probablement été acquises lors d'échanges avec des groupes d'Iroquois vivant dans la vallée du Saint-Laurent, à proximité des centres d'activités commerciales des Français, comme Québec et Tadoussac.

  • Quand

    Ces perles de verre datent de 1630 aux années 1650, une époque que les archéologues appellent « Période des perles de verre III » en raison de l'assemblage caractéristique des perles de verre ayant été identifiés sur des sites archéologiques de cette époque.

  • Qui

    Ces perles de verre ont été fabriquées par des verriers italiens, acheminées dans un grand port de mer français, hollandais ou anglais, et échangées ou offertes en cadeau aux autochtones par des marchands français. Elles ont ensuite été échangées aux Neutres, un groupe d'Iroquois vivant dans l'actuelle province de l'Ontario. Les Neutres ont disparu lors des guerres sanglantes qui ont eu lieu au 17e siècle.