M12164 | Étui à aiguilles

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Étui à aiguilles
Anonyme - Anonymous
Arctique de l'Ouest
Inuit: Inuvialuit
Vers 1857, 19e siècle
24.5 x 6 cm
Don de la Natural History Society of Montreal
M12164
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Étui à aiguilles (13)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La Compagnie de la Baie d'Hudson et le renard arctique

Alors que le marché des produits baleiniers est en baisse, le commerce des fourrures s'étend jusqu'au nord. Devant la concurrence féroce qu'exercent les marchands indépendants dans le sud, la Compagnie de la Baie d'Hudson intensifie ses efforts pour promouvoir le trappage du renard arctique auprès des Inuits. Des employés de la compagnie sont envoyés dans des expéditions dans l'espoir d'établir des relations commerciales avec les peuples inuits. La compagnie finit par établir des postes de traite dans l'Arctique, ce qui incite les groupes inuits à quitter leurs territoires de chasse traditionnels. Par exemple, les Netsilingmiuts, qui sont aujourd'hui établis à Igluligaarjuk (Chesterfield Inlet), au Nunavut, y sont arrivés dans les années 1920 après avoir quitté leur territoire de chasse traditionnel situé quelque 800 kilomètres plus au nord. Leur migration était motivée en partie par les meilleures possibilités de troc qu'offrait le poste de traite ouvert par la Compagnie de la Baie d'Hudson à Igluligaarjuk (Chesterfield Inlet) en 1912.

  • Quoi

    Si les Inuits ont réussi à survivre dans l'Arctique, c'est en partie grâce au talent de leurs couturières et aux vêtements qu'elles fabriquaient. Les hommes et les femmes non autochtones travaillant dans l'Arctique ont rapidement adopté ce type de vêtements, qu'ils commandaient aux femmes inuites. Les instruments de couture traditionnels étaient l'ulu, l'aiguille, l'alène, le dé, le porte-dé et l'étui à aiguilles. La trousse de couture comprenait également des fibres de tendon et des retailles de fourrures destinées aux réparations.

  • L'étui à aiguilles et le porte-dé ont été acquis dans la région de la rivière Anderson, dans les Territoires du Nord-Ouest.

  • Quand

    Cet étui à aiguilles a été acquis vers 1857.

  • Qui

    Cet artefact pourrait provenir du peuple karngmalit (Inuits du district du fleuve Mackenzie), aujourd'hui disparu. Il fut acquis par Roderick R. MacFarlane (1833-1920), explorateur de l'Arctique et agent principal de la Compagnie de la Baie d'Hudson dans le district du fleuve Mackenzie. On lui confia en juin 1857 la mission d'explorer la vallée de la rivière Anderson et d'évaluer les possibilités de traite avec les habitants inuits.