M12153 | Pendentif

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Pendentif
Anonyme - Anonymous
Arctique de l'Est ?
Inuit : Nunavimiut?
1830-1865, 19e siècle
Ivoire
3 x 4.8 cm
Don de la Natural History Society of Montreal
M12153
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Peigne (10)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

Les Thuléens, les ancêtres du peuple inuit d'aujourd'hui, consacraient une grande partie de leur énergie créative à la décoration des objets usuels, ainsi qu'à la fabrication de jouets. Lignes simples ou doubles, parfois reliées par des crochets, ou des lignes en « Y », représentations d'animaux ou de scènes de chasse ou de vie quotidienne, voici autant de motifs qui se retrouvent sur des objets en ivoire, et plus particulièrement sur des outils de chasse, ou des objets associés aux femmes, tels des étuis à aiguilles, des peignes ou des pendentifs.

Clefs pour l'histoire

Les peignes en ivoire comme ceux-ci étaient des objets auxquels on attachait beaucoup de prix, et les styles élaborés reflètent l'importance de la chevelure chez les femmes inuites. Il existe même un chant traditionnel inuit sur la chevelure que l'on peigne au lever du soleil.

Mais le peigne avait aussi une fonction plus pragmatique, puisque les poux faisaient partie intégrante de la vie inuite.

Les trous percés dans le haut du peigne semi-circulaire servaient peut-être à l'attacher à un étui à aiguilles.

  • Quoi

    Voici des peignes en ivoire. Les Inuits chassaient le narval, le morse et la baleine pour leur chair et leur graisse. Ils utilisaient les défenses en ivoire et les dents des baleines pour fabriquer des armes, des outils et des pendentifs décoratifs, ainsi que de petits peignes comme ceux-ci.

  • Ces peignes pourraient provenir de la région de la baie d'Ungava au Nunavik.

  • Quand

    Nous ignorons quand exactement ces peignes sont entrés en possession des Qallunaat (hommes blancs).

  • Qui

    Ce sont des membres de la Natural History Society of Montreal qui, d'une façon ou d'une autre, ont fait l'acquisition de ces peignes. Composée principalement de médecins et d'éducateurs, cette société était le plus ancien organisme scientifique du Canada. Les membres ont collectionné divers objets ethnographiques de 1827 jusqu'à la dissolution de la société en 1925.