M114.0-1 | Récipient avec couvercle

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Récipient avec couvercle
Anonyme - Anonymous
Forêts de l'Est
Autochtone: Mi'kmaq
1865-1900, 19e siècle
8.9 x 12.4 cm
Don de Mr. David Ross McCord
M114.0-1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Boîte (43)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

L'admiration des autres

Les Euro-Canadiens ont exprimé très tôt leur fascination pour l'art des Mi'kmaq, fascination composée d'admiration pour la dextérité des autochtones et de curiosité pour des formes et des matériaux inconnus. En effet, les Mi'kmaq n'utilisent pas que le bois. Parmi ces matériaux étonnants, figure le piquant de porc-épic teint de différentes couleurs. Dès 1609, l'avocat et colon français Marc Lescarbot est frappé par les couleurs vives des piquants de porc-épic, qu'il estime sans égales dans son pays d'origine.

Les piquants de porc-épic sont naturellement blancs, à l'exception des extrémités qui sont noires. Pour obtenir d'autres couleurs, les Mi'kmaq se servent de teintures extraites de diverses plantes. En outre, depuis le milieu du 19e siècle, ils ont accès à de nombreuses teintures commerciales.

  • Quoi

    Cette boîte est constituée de panneaux d'écorce de bouleau, cousus de fil fait à partir des racines de l'épinette. La décoration est en piquants de porc-épic teints. Les côtés, garnis de glycéries, sont fixés à l'aide de petits clous en métal. Le couvercle porte comme motif une étoile à huit branches.

  • Bien que l'on sache que cette boîte est d'origine mi'kmaq, on ignore si elle a été fabriquée au Québec, au Nouveau-Brunswick ou en Nouvelle-Écosse.

  • Quand

    Cette boîte a été confectionnée au début du 20e siècle.

  • Qui

    Les Mi'kmaq semblent être à l'origine de la technique d'insertion de piquants de porc-épic dans des écorces de bouleau et leurs motifs géométriques traditionnels sont uniques.