M10675 | Sculpture

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Sculpture
Anonyme - Anonymous
1773-1820, 18e siècle ou 19e siècle
Bois
81 x 44 cm
Don de Messrs. Papineau
M10675
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Sculpture (394) , sculpture (117)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Description

Les séraphins ornent de nombreuses églises catholiques romaines du Québec. Ces deux séraphins en bois sculpté et doré proviendraient de l'intérieur de la chapelle Notre-Dame-de-Bonsecours dans le Vieux Montréal. La première chapelle brûla en 1754 et fut reconstruite entre 1771 et 1773. De nombreuses rénovations y furent apportées entre 1886 et 1892, et c'est à cette époque que les séraphins furent retirés de la chapelle. Les séraphins, qui font partie de la hiérarchie des anges personnifiant l'Amour divin, sont souvent représentés avec trois paires d'ailes et peints en rouge ou doré, comme c'est le cas ici.

Clefs pour l'histoire

Le séraphin orne plusieurs églises catholiques romaines du Québec. Ces deux séraphins de bois sculptés et dorés (M10673 et M10675) proviendraient de l'intérieur de la chapelle Notre-Dame-de-Bons-Secours dans le Vieux-Montréal. Datant de 1670, la chapelle d'origine brûla en 1754 et fut reconstruite entre 1771 et 1773. De nombreuses rénovations y furent apportées de 1886 à 1894, et c'est apparemment à cette époque que les séraphins furent retirés de la chapelle .

Les séraphins sont les gardiens surnaturels du seuil du sanctuaire de Iahvé. De taille généralement imposante, ces anges, qui personnifient l'Amour divin, sont représentés avec six ailes. Ils sont traditionnellement peints en rouge ou en couleur or, comme c'est le cas ici .

  • Quoi

    Ces sculptures ont été sculptées dans du bois et dorées.

  • Appartenant à la première hiérarchie des troupes célestes, constamment au service de Dieu, il est fort probable que ces séraphins étaient placés de chaque côté du tabernacle contenant le pain consacré.

  • Quand

    Il est possible que ces sculptures aient été réalisées dès 1773, au moment de la construction de l'église, ou lorsque des modifications y furent apportées ultérieurement.

  • Qui

    Ces deux sculptures ont été offertes au Musée en 1929 par les frères Papineau dont la résidence montréalaise était située sur la rue Bonsecours, juste au nord de la chapelle. Ils en firent probablement l'acquisition en 1886 lorsque débutèrent les travaux de rénovation de la chapelle.