M10605 | Moule à chandelles

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Moule à chandelles
1800-1900, 19e siècle
Métal
26 x 7.3 x 21 cm
Don de Messrs. Papineau
M10605
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Moule (7)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le moule à chandelles fait partie des accessoires domestiques de nombreux foyers canadiens au 19e siècle, surtout durant la première moitié du siècle. En effet, la chandelle est alors, avec la lampe à l'huile, la principale source d'éclairage.

Tout au long du siècle, cependant, les innovations se succèdent, toujours plus efficaces et économiques. Les chandelles coûtent cher et, tout comme les lampes à l'huile et les lampes au kérosène qui apparaissent en 1852, elles doivent être manipulées avec soin afin d'éviter les incendies. Il faut attendre la fin du siècle pour qu'un mode d'éclairage beaucoup plus sûr, l'ampoule électrique, se répande.

Il existe deux méthodes de fabrication des chandelles. Elles peuvent être fabriquées sans moule, par « immersion », c'est-à-dire en plongeant des cordelettes à plusieurs reprises dans le suif chaud (gras animal) jusqu'à ce que ce dernier fige. Elles peuvent aussi être fabriquées à l'aide d'un moule comme celui-ci. Une mèche est alors passée par le trou de l'un des tubes du moule, puis nouée. Cette mèche est ensuite tendue à l'aide d'un bâtonnet et la substance chaude (suif ou autre) est versée dans le moule. Une fois refroidies, les chandelles sont démoulées.

  • Quoi

    Le nombre de tubes varie d'un moule à chandelles à l'autre. Les moules sont souvent dotés d'environ six tubes, mais il en existe à tube unique ou à vingt-quatre tubes.

  • Dans une pièce, une chandelle ne produit pas une grande luminosité. À titre de comparaison, il faudrait environ trente-cinq à quarante chandelles pour obtenir une lumière aussi brillante qu'une ampoule électrique de quarante watts.

  • Quand

    Différentes substances sont utilisées pour la fabrication des chandelles au cours du 19e siècle : les chandelles de suif (gras de mouton ou de boeuf) ont tendance à couler et à produire une odeur nauséabonde; les chandelles de spermaceti (ou blanc de baleine) sont moins odorantes mais sont très dispendieuses; celles de stéarine, une matière résultant de la transformation de gras animal et végétal offerte vers les années 1830, ont l'avantage d'être encore moins chères; les chandelles de paraffine, une substance à base d'hydrocarbures, apparaissent avec l'avènement de l'industrie du pétrole dans les années 1860.

  • Qui

    Il semble que la fabrication des chandelles au moule soit, au 19e siècle, surtout populaire chez les Canadiens anglais. La fabrication par « immersion » est la méthode privilégiée au Québec.