L103.30 | Modèle réduit d'umiak

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Modèle réduit d'umiak
Anonyme - Anonymous
Arctique de l'Est
Inuit: Nunavimiut
Vers 1909, 20e siècle
14.5 x 26.5 x 70.5 cm
Don de Mr. Richard H. Peck
L103.30
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Modèle réduit (422)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Revillon Frères

Au début du 20e siècle, Revillon Frères (une maison de fourrures parisienne bien établie et en voie d'expansion qui possédait depuis 1860 des magasins à Londres, New York et Montréal) décide d'établir un réseau de postes de traite afin de faire concurrence à la Compagnie de la Baie d'Hudson. En 1909, Revillon Frères possède quarante-huit magasins dans la région est de l'Arctique alors que la Compagnie de la Baie d'Hudson (CBH) en compte cinquante-deux. La concurrence entre ces deux entreprises prend fin en 1936 lorsque la CBH achète Revillon Frères.

Afin d'approvisionner leurs postes situés dans l'Arctique, les deux compagnies maintiennent une flotte de bateaux à vapeur qui se rendent chaque année dans tous leurs postes de traite, transportant du personnel, des médecins et des dentistes, ainsi que du matériel, des provisions et des marchandises de traite en quantité suffisante pour un an. Les bateaux prennent ensuite le chemin du retour chargés de fourrures de renard arctique et d'autres fourrures lucratives. Les bateaux qui approvisionnent les postes de Revillon Frères font le voyage en douze semaines. Ils ne peuvent traverser le détroit d'Hudson avant le 1er août, et il devient dangereux de le franchir après le 1er novembre. Certains bateaux acceptent de prendre des passagers. L'un d'eux est Hugh A. Peck, un jeune architecte montréalais en quête d'aventure, qui est resté à bord durant les douze semaines.

  • Quoi

    L'umiak était un bateau fabriqué en peau servant à transporter de lourdes charges. Habituellement manoeuvré par des femmes, il pouvait transporter jusqu'à vingt personnes. Les familles s'en servaient pour se rendre aux zones de chasse saisonnière en été et pour effectuer des expéditions de chasse à la baleine. Bien qu'il s'agisse ici d'un modèle, il est en tous points fidèle à la méthode et aux matériaux employés dans la fabrication des umiaks grandeur nature.

  • Ce modèle d'umiak a sans doute été acheté par Hugh A. Peck lorsque le bateau à vapeur à bord duquel il voyageait s'est arrêté à Kuujjuaq (anciennement Fort Chimo), au Nunavik.

  • Quand

    Ce modèle d'umiak a été acquis en 1909.

  • Qui

    Les umiaks n'étaient déjà plus fabriqués par les Inuits du centre de l'Arctique au moment du premier contact avec les Européens, mais les Inuits de l'est et de l'ouest de l'Arctique ont continué à les fabriquer jusqu'au début du 20e siècle, lorsqu'ils ont été remplacés par des baleinières en bois et autres bateaux motorisés.