II-96785 | Duncan McIntyre, Montréal, QC, 1892

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Duncan McIntyre, Montréal, QC, 1892
Wm. Notman & Son
1892, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
17 x 12 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-96785
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  masculin (26640) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Duncan McIntyre, un autre Écossais membre du consortium du CP, est né en 1834 à Callendar, en Écosse. Il émigre au Canada avec sa famille en 1849 et travaille pour le compte de son oncle, Robert McIntyre, à la Stuart, McIntyre and Company, importateur de nouveautés. Ramassant ses économies, il commence à investir dans les chemins de fer en 1860. En 1880, il est le président de la Canada Central Railway Company, qui occupe un emplacement stratégique. Il se joint au consortium du CP en 1880, et quelques mois plus tard à peine, le CP fait l'acquisition du Canada Central Railway. McIntyre est nommé à la vice-présidence de la compagnie qu'il quitte cependant en 1884 à la suite d'un différend avec George Stephen.

  • Quoi

    Duncan McIntyre est ici vêtu d'un kilt et d'un sporran, sa main droite reposant sur le manche d'un petit poignard ou d'une dague.

  • McIntyre effectue ses premiers investissements dans les chemins de fer dans la Brockville and Ottawa Railway et la Canada Central Railway. Ces deux compagnies desservent plusieurs des meilleurs clients de la McIntyre, Son and Company, l'un des plus grands magasins de nouveautés de Montréal.

  • Quand

    McIntyre est déjà très actif dans le développement des chemins de fer avant de se joindre au consortium du CP en 1880, mais il quittera la compagnie après quatre ans seulement.

  • Qui

    McIntyre a investi dans différentes sphères d'activités. Il fut entre autres l'un des fondateurs de la Royal Canadian Insurance Company (1873) et de la Compagnie de téléphone Bell du Canada (1880).