II-93986 | Les enfants de Mme J. D. Miller, Montréal, QC, 1890

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Les enfants de Mme J. D. Miller, Montréal, QC, 1890
Wm. Notman & Son
1890, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
12 x 17 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-93986
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  famille (801) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Dans la foulée de la médicalisation des soins aux enfants qui s'accentue de plus en plus au 20e siècle, on accorde une importance grandissante au développement physique des petits. Dès le début du siècle, les bébés qui sont de petit poids à la naissance font l'objet d'une surveillance étroite de la part des médecins, car ils sont beaucoup moins résistants aux maladies. Lorsqu'on crée les Gouttes de lait, ces centres de distribution du lait pur qui sont aussi des cliniques de puériculture, la mesure et la pesée font systématiquement partie du déroulement de la visite. Par ailleurs, dès 1906, la Ville de Montréal implante un service d'inspection médicale dans les écoles. Au cours de ces inspections, les médecins prennent note des conditions sanitaires des locaux, examinent les jeunes et consignent leur taille et leur poids.

  • Quoi

    Cette photographie présente quatre membres d'une même fratrie placés par ordre de grandeur. Au tournant du 20e siècle, tous les bébés de moins de quatre ans portent la robe blanche, les garçons comme les filles.

  • Cette photographie a été prise au studio du photographe William Notman, situé rue Bleury à Montréal.

  • Quand

    Une publication parue en 1930, Le livre des mères canadiennes, suggère aux mères d'avoir chez elles une balance pour bébé et d'y peser le nourrisson quotidiennement le premier mois, puis régulièrement chaque semaine, le même jour, à la même heure et dans les mêmes vêtements.

  • Qui

    En 1910, 16 médecins inspecteurs examinent 175 000 élèves des écoles montréalaises au cours de l'année. Les médecins rapportent que 55 % des jeunes sont sains. Les principales causes de renvoi à la maison sont, dans l'ordre, la pédiculose (les poux), la rougeole, les dartres et l'impétigo (deux infections cutanées), et la varicelle.