II-85442 | Mlle Maude E. Abbott, Montréal, Qc, 1887

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Mlle Maude E. Abbott, Montréal, Qc, 1887
Wm. Notman & Son
1887, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
17 x 12 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-85442
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  féminin (18977) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, la fréquentation scolaire pour les enfants de moins de quatorze ans est devenue la norme, et même obligatoire dans certaines provinces. L'éducation de niveau secondaire et post-secondaire était considérée comme un luxe pour les familles ouvrières qui n'avaient pas les moyens de payer les frais de scolarité exigés. Si nombre de ces familles étaient prêtes à faire des sacrifices pour procurer à leurs fils toutes les chances possibles de réussite, elles étaient moins disposées à en faire autant pour leurs filles. En effet, comme celles-ci étaient destinées à devenir épouses et mères, la plupart des gens croyaient que l'éducation des filles était un gaspillage inutile.

Les jeunes filles qui s'inscrivaient à des écoles privées anglaises d'obédience protestante pouvaient s'attendre à recevoir une bonne dose de formation en « arts ménagers ». Il en allait de même dans les écoles pour enfants autochtones dirigées par des missionnaires. Les écoles catholiques de jour pour filles offraient aux jeunes élèves une solide formation classique ; aux dires de Mme Dandurand, les pensionnats de couvents préparaient les jeunes femmes de langue française à « vivre une existence paisible et heureuse fondée sur le devoir, et à se résigner au sort qui serait le leur après de mariage ».

Toutefois, quel que soit le succès obtenu dans le cadre de leurs études secondaires, les femmes se sont vu interdire l'accès à l'université jusqu'au dernier quart du siècle. En 1875, l'Université Mount Allison, au Nouveau-Brunswick, est devenue le premier établissement de haut savoir à octroyer un diplôme à une femme. Les autres ont mis beaucoup de temps à emboîter le pas.

Source : circuit web 'À l'ombre de Lui' de Elise Chenier, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    En dépit des nombreux bouleversements survenus au cours des 100 dernières années, les portraits officiels d'étudiants n'ont pas beaucoup changé.

  • Ce portrait a été réalisé au studio Notman, non loin de l'Université McGill, où Maude Abbott étudiait.

  • Quand

    Cette photo a été prise en 1887, à la fin de la première année d'études de Maude Abott au sein de la Faculté des arts de McGill. Cette dernière faisait partie de la troisième promotion de femmes à être admise au « Donalda Department for Women ».

  • Qui

    Maude Abbott est devenue une pionnière de renommée mondiale dans le domaine de la recherche médicale. Toutefois, ses premières années d'études universitaires ont été marquées par une frustrante série d'obstacles éducationnels et professionnels qu'elle a dû affronter simplement parce qu'elle était femme.