II-83294 | Hall de la Banque de Montréal, Montréal, Qc, 1887

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Hall de la Banque de Montréal, Montréal, Qc, 1887
Wm. Notman & Son
1887, 19e siècle
Gélatine argentique
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-83294
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , commercial (324) , commerciale (1510) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La Banque de Montréal, fondée en 1817 par des marchands de Montréal, a assurément été la plus grande banque du Canada. En 1856, elle a établi 26 succursales en Amérique du Nord britannique. Dès les années 1860, elle est devenue la troisième banque en importance en Amérique du Nord. Puis, à mesure que la crise politique au Canada s'aggrave, la Banque de Montréal se rapproche du gouvernement. En 1863, elle agit comme agent financier de la Province du Canada. Elle est aussi identifiée aux chemins de fer, puisqu'elle abrite les comptes du Grand Tronc et du Great Western. Après la Confédération, la Banque de Montréal se lie également de près avec le Canadien Pacific.

  • Quoi

    Dans un pays où les capitaux sont essentiels au développement, les banques sont d'une grande importance. Elles étaient liées de près aux chemins de fer et aux autres grandes entreprises à qui elles procuraient du financement et des facilités de crédit.

  • Fondée à Montréal, la Banque de Montréal s'établit ensuite à Toronto, Kingston et dans de petites communautés, en plus d'ouvrir des bureaux bancaires à New York et Chicago.

  • Quand

    Fondée en 1817, la Banque prend de plus en plus d'importance auprès des marchands et des manufacturiers. Au moment de la Confédération, la Banque de Montréal agit comme agent financier du gouvernement.

  • Qui

    Après la Confédération, les marchands qui siégeaient sur le conseil d'administration de la Banque de Montréal sont remplacés par de grands manufacturiers canadiens, avec lesquels la Banque collaborent de plus en plus étroitement.