II-73815 | Salle à manger, résidence de Mme George Stephen, Montréal, QC, 1884

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Salle à manger, résidence de Mme George Stephen, Montréal, QC, 1884
Wm. Notman & Son
1884, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-73815
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , Photographie (77678) , résidentielle (1254)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les quatre administrateurs écossais du CP possèdent de somptueuses résidences dans le même quartier de Montréal, désigné sous le nom de Golden Square Mile (Mille carré doré), mais seule la maison de George Stephen échappera à la démolition. Sa résidence située rue Drummond à Montréal a été construite en 1880 au coût de 600 000 $, somme qui vaudrait aujourd'hui près de 60 millions de dollars. Cette résidence abrite aujourd'hui un club privé, ouvert au public les dimanches.

L'opulence de la résidence de George Stephen apparaît encore plus inimaginable lorsqu'on pense aux conditions abominables dans lesquelles vit la majorité de la classe ouvrière de Montréal à cette époque. Dans la décennie où Stephen fait construire sa résidence , les manoeuvres de chantier maritime gagnent moins de 300 $ par année. Les conditions de vie des moins nantis sont atroces : entre 1899 et 1901, 26 % des enfants nés à Montréal meurent avant leur premier anniversaire, ce qui représente le taux de mortalité infantile le plus élevé au monde. Ces faits ont été dévoilés pour la première fois dans le livre de Herbert Ames, The City Below the Hill, oeuvre pionnière dans le domaine de la sociologie au Canada.

  • Quoi

    Cette luxueuse résidence, située au 1440 rue Drummond à Montréal, a été désignée Lieu historique national du Canada en 1971.

  • Au 19e siècle, la salle à manger devient, avec le salon, le lieu de rencontre favori des membres de la famille. Son emplacement dans la maison est toujours choisi avec grand soin.

  • Quand

    Photographiée en 1884, cette pièce est décorée dans le style victorien qui constitue alors le summum du bon goût pour les gens huppés.

  • Qui

    La construction de la luxueuse résidence dessinée par William Tutin Thomas, architecte le plus en vue de Montréal à cette époque, sera confiée à l'entrepreneur général J. F. Hutchison. Commencés en 1880, les travaux s'échelonneront sur trois ans.