II-71018 | Mme Coghlin à cheval, Montréal, Qc, 1883

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Mme Coghlin à cheval, Montréal, Qc, 1883
Wm. Notman & Son
1883, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-71018
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Cavalier (157) , féminin (18977) , Photographie (77678) , portrait (53879) , Transport (2518)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La pudeur exigeait également des femmes adolescentes et adultes qu'elles se couvrent les jambes - et les gardent bien fermées. Monter à cheval présentait par conséquent un problème tout particulier, car pour enfourcher l'animal, une femme aurait été obligée de relever ses vêtements, dévoilant ainsi ses chevilles et ses mollets, et risquait de voir ses jupes se soulever sous l'effet du vent. Les voitures tirées par des chevaux ont permis aux femmes d'éviter cette situation quand elles désiraient se déplacer dans les villes et les villages. Cependant, pour celles qui devaient emprunter des sentiers ruraux ou qui vivaient ou travaillaient sur des fermes, des interdits comme celui-là constituaient un énorme obstacle, incitant parfois certaines à y passer outre.

Pour les jeunes filles et les femmes « respectables », la seule solution était de monter en amazone. Grâce à un pommeau autour duquel la cavalière arrimait sa jambe droite, et d'un second pommeau lui permettant de stabiliser sa jambe gauche, il était possible de monter en amazone sans trop de difficulté ; c'est ainsi que les femmes des classes supérieures ont pu s'adonner, aux côtés des hommes, à diverses activités sportives comme la chasse au renard.

Pour en savoir davantage et pour voir une illustration détaillée d'une selle de dame, cliquez ici.

Source : circuit web 'À l'ombre de Lui' de Elise Chenier, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Ce portrait équestre suggère que Mme Coghlin était une cavalière accomplie.

  • Celle photographie a été prise dans la cour située derrière le studio Notman. Il n'était pas rare que les modèles posent à dos de cheval.

  • Quand

    Ce portrait a été réalisé en 1883, époque où les voitures tirées par des chevaux constituaient encore le principal moyen de transport terrestre.

  • Qui

    Mme Coghlin résidait probablement à Montréal.