II-44445 | Étudiants en droit, collège McGill, Montréal, Qc, 1877

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Étudiants en droit, collège McGill, Montréal, Qc, 1877
Notman & Sandham
1877, 19e siècle
Plaque de verre au collodion humide
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-44445
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  masculin (26640) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Lorsque Clara Brett Martin a fait une demande d'admission à la Société du barreau du Haut-Canada, elle n'a reçu pour toute réponse qu'une lettre de refus. Les femmes, selon la Société du barreau, n'étaient pas des personnes à part entière aux yeux de la loi, ce qui les rendaient inaptes à l'étude du droit.

Non seulement les femmes étaient-elles dans l'impossibilité d'exercer la profession d'avocat ou de juge, mais elles ne participaient aucunement à l'élaboration des lois qui les régissaient, et n'avaient pas le droit de faire partie d'un jury. Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, les femmes ne pouvaient pénétrer dans l'enceinte d'un tribunal qu'à l'un de ces trois titres : accusée, témoin ou spectatrice.

Le fait d'assister à des procès criminels constituait à l'époque une forme populaire de divertissement. Toutefois, par souci de se plier aux moeurs contemporaines relativement à la pudeur féminine, les juges demandaient aux femmes de quitter la salle d'audiences chaque fois qu'un témoignage comportant des détails morbides ou sexuellement explicites allait être livré.

Source : circuit web 'À l'ombre de Lui' de Elise Chenier, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Comme les femmes n'étaient pas admises dans les écoles de droit, il n'est pas étonnant que les photos de groupe comme celle-ci ne soient constituées que de personnes de sexe masculin.

  • En 1877, McGill faisait partie de la poignée d'universités canadiennes qui possédaient une école de droit.

  • Quand

    Ce portrait remonte à 1877.

  • Qui

    Les membres de divers clubs et sociétés faisaient souvent appel à M. Notman pour qu'il réalise leur portrait. Ce n'est que bien plus tard que les clubs de McGill, comme celui-ci, ont ouvert leurs portes aux femmes.