II-146724 | Arrière de l'épicerie Joseph Bastien, rue Barré angle de la ruelle Gareau, Montréal, QC, 1903

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Arrière de l'épicerie Joseph Bastien, rue Barré angle de la ruelle Gareau, Montréal, QC, 1903
Wm. Notman & Son
1903, 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-146724
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , domestique (462) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire
Voir les commentaires (1)

Clefs pour l'histoire

Dans les quartiers ouvriers, la grande nouveauté est le duplex, qui comprend deux logements superposés. Il se répand comme une traînée de poudre à partir des années 1860 et devient le modèle de base de la maison montréalaise. Du duplex, on évolue vers le triplex et ses variantes, pouvant comprendre jusqu'à cinq ou six logements. Ces nouveaux modèles répondent bien aux besoins d'une population en pleine croissance, massivement locataire et disposant de faibles revenus, qui cherche à se loger à prix raisonnable. Les nouveautés architecturales ne touchent d'ailleurs pas que le secteur résidentiel. La façon de construire les immeubles commerciaux se transforme en profondeur : le plan libre, les structures de fer ou d'acier et les ascenseurs permettent d'ériger des bâtiments plus vastes et plus hauts. Les styles propres à l'architecture victorienne s'expriment avec vigueur, comme en témoigne le Vieux-Montréal, où les nouveaux entrepôts et immeubles à bureaux se multiplient, faisant du même coup disparaître une grande partie de l'héritage français de la ville.

  • Quoi

    Nous voyons ici une rangée de duplex recouverts de briques. Elle est en bordure du trottoir, et les escaliers sont à l'intérieur. Dans les années 1880, on commencera à construire en retrait du trottoir, ce qui permettra l'aménagement d'escaliers extérieurs.

  • Des duplex sont construits dans toutes les parties de la ville. Ils sont plus modestes dans les quartiers ouvriers, plus élaborés dans les quartiers huppés.

  • Quand

    Les premiers duplex apparaissent vers la fin des années 1850 et, depuis cette date, les Montréalais n'ont jamais cessé d'en construire. Le style et la forme ont cependant évolué d'une époque à l'autre.

  • Qui

    Les duplex comme ceux-ci sont d'abord destinés à une population de locataires qui n'ont pas les moyens d'accéder à la propriété.