II-146359 | Maisons photographiées pour M. Meredith, Montréal, QC, 1903

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Maisons photographiées pour M. Meredith, Montréal, QC, 1903
Wm. Notman & Son
1903, 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-146359
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , domestique (462) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire
Voir les commentaires (1)

Clefs pour l'histoire

Au tournant du siècle, le travailleur canadien moyen ne peut faire vivre sa famille sur son seul salaire. Ce salaire est en général insuffisant en raison du faible taux de syndicalisation, du statut financier précaire des syndicats et du cadre légal défavorable à la négociation collective. Le revenu familial est également affecté par les ralentissements périodiques de l'économie et le chômage saisonnier. Pour joindre les deux bouts, les familles ouvrières ont recours à différentes stratégies, dont celle de s'héberger modestement.

La situation peut varier énormément au sein de la classe ouvrière. Les cheminots profitent d'un revenu annuel supérieur à la moyenne grâce à leurs compétences hautement prisées et à la puissance de leurs syndicats. À l'autre extrémité, les travailleurs de métiers en difficulté et les journaliers ne reçoivent que des revenus faibles et intermittents. Ce sont ces derniers qui, le plus souvent, vivent dans les logements les plus pitoyables.

  • Quoi

    La photographie montre des maisons de la classe ouvrière, en piteux état. Tandis que les franges les mieux nanties de la classe ouvrière migrent vers la périphérie des villes pour s'établir dans des logements neufs, les travailleurs les plus défavorisés s'installent dans les maisons délaissées par cette aristocratie ouvrière.

  • On voit sur cette photographie un vieux quartier populaire de Montréal. Les règlements municipaux ne prévoient pas de cour ni à l'avant, ni à l'arrière des immeubles.

  • Quand

    En 1903, lorsque ce cliché a été pris, l'allure sordide des maisons de la classe ouvrière commence à attirer l'attention des syndicalistes et des réformateurs.

  • Qui

    Souvent situées à l'ombre des usines, entassées les unes sur les autres, les maisons ouvrières offrent un piètre milieu de vie. En 1896, le réformateur Herbert Brown Ames découvre, dans un seul secteur ouvrier du sud-ouest de Montréal, plus de cinq mille toilettes extérieures.