II-122936 | Mme Louis de Lotbinière Harwood costumée en « Marquise de Lotbinière » pour le bal du Château Ramezay,Montréal, QC, 1898

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Mme Louis de Lotbinière Harwood costumée en « Marquise de Lotbinière » pour le bal du Château Ramezay,Montréal, QC, 1898
Wm. Notman & Son
1898, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
17 x 12 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-122936
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  féminin (18977) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Mme Louis de Lotbinière Harwood assiste au bal du Château Ramezay costumée en « Marquise de Lotbinière ». Sa volumineuse coiffure « très réussie », surmontée d'une aigrette noire et blanche et de plumes d'autruche blanches - qu'elle décrit comme étant de style « Louis XV Grande Tenue » - lui vaut de nombreux compliments.

L'ourlet de Mme Harwood, cependant, n'est pas aussi impressionnant. En observant la photographie de près, on constate que le bord est assez usé, et que des fils pendent à gauche de sa chaussure. En fait, la silhouette de sa robe n'a rien du XVIIIe siècle, le style se rapprochant beaucoup plus de l'année 1898. De telles réinterprétations sont choses courantes, comme le confirme d'ailleurs un journaliste de l'époque qui affirme qu'« une femme peut prendre ici et là des éléments d'une robe du soir pour en faire une merveilleuse imitation de quelque chose d'historique ».

References
Toronto Sunday World, 2 janvier1898.

  • Quoi

    Cette robe du soir à la mode a été refaite pour ressembler vaguement au style du XVIIIe siècle, époque de la « Marquise de Lotbinière ».

  • Le studio Notman utilisera ce décor de terrasse pour plusieurs des photographies des invités au bal de 1898 du Château Ramezay.

  • Quand

    En 1898, un corsage et des manches semblables à ceux de la robe que porte Mme Harwood sont du dernier cri. Les corsages du XVIIIe siècle étaient d'un tout autre style.

  • Qui

    La famille Lotbinière Harwood pouvait retracer ses ancêtres jusqu'au seigneur Pierre Rigaud de Vaudreuil.