II-120149.1 | Monseigneur l'archevêque Bruchési, Montréal, QC, 1897

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Monseigneur l'archevêque Bruchési, Montréal, QC, 1897
Wm. Notman & Son
1897, 19e siècle
17 x 12 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-120149.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  masculin (26640) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

En milieu francophone, ainsi que chez les Irlandais et les Italiens, l'Église catholique reste une force sociale importante. Les paroisses se multiplient au rythme de l'expansion du territoire et de la croissance de la population. Les communautés religieuses augmentent leurs effectifs et tentent de répondre à la demande croissante de services sociaux et d'éducation. L'Église fait face au défi d'une société urbaine devenue plus complexe et plus diversifiée, où les valeurs matérialistes gagnent en popularité. L'évêque, Paul Bruchési, tente bien de résister aux nouvelles valeurs, de resserrer la morale et de censurer les journaux et les spectacles, mais ces mesures n'obtiennent qu'un succès mitigé. Pour conserver un certain contrôle social, l'Église doit plutôt miser sur des institutions nouvelles telles que l'École sociale populaire, qui visent à mieux conjuguer religion et société urbaine.

  • Quoi

    Un des événements les plus marquants de l'épiscopat de Mgr Bruchési est l'organisation du Congrès eucharistique international de Montréal, qui se déroule du 7 au 11 septembre 1910. Un grand nombre d'évêques de plusieurs pays viennent à Montréal, et le Congrès se termine avec une procession grandiose.

  • Bien que né et élevé à Montréal, Paul Bruchési est ordonné prêtre à Rome, en 1878, ce qui est plutôt inhabituel. Il a fait toutes ses études de théologie dans cette ville, et il est normal que leur aboutissement s'y déroule aussi.

  • Quand

    L'épiscopat de Mgr Bruchesi se divise en deux parties. De 1897 à 1921, il accomplit avec énergie les tâches qui sont celles d'un prélat catholique. Après 1921, la maladie l'empêchera d'exercer ses fonctions. Celles-ci devront être remplies par celui qui deviendra son coadjuteur, puis son successeur, Mgr Georges Gauthier (1871-1940).

  • Qui

    Paul Bruchési (1855-1939) est nommé archevêque de Montréal par le pape Léon XIII en 1897, année où cette photographie est prise. Ses grands-parents paternels étaient d'origine italienne.