II-115137 | Classe de sciences appliquées, Université McGill, photographie composite, Montréal, QC, 1896

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Classe de sciences appliquées, Université McGill, photographie composite, Montréal, QC, 1896
Wm. Notman & Son
1896, 20e siècle
Plaque sèche à la gélatine
12 x 17 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-115137
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Art (2774) , composite (315) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

À la fin du 19e siècle, de plus en plus d'ingénieurs sont formés à l'université. Même si les grandes inventions liées à l'électricité, à la métallurgie ou encore à la chimie industrielle sont souvent dues à des autodidactes, il n'en reste pas moins que l'ingénieur a maintenant besoin de maîtriser les bases de la physique et de la chimie. Outre ces notions acquises en classe, les futurs ingénieurs apprennent à nouer des relations professionnelles. Ils profitent également du prestige d'un diplôme universitaire, honneur plutôt rare à l'époque. Il n'est pas étonnant que les premières tentatives pour réglementer cette profession se soient manifestées pendant ces années. La Canadian Society of Civil Engineers obtient sa charte en 1887. Une première loi provinciale régissant la profession d'ingénieur est sanctionnée au Manitoba en 1896. Cependant, ce n'est qu'en 1920 que seront créées les premières corporations professionnelles au Canada.

Source : circuit web 'Des villes et des métiers en mutation' de Robert Gagnon, Université du Québec à Montréal (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Mosaïque de photographies des finissants de la promotion 1896 de la faculté de génie de l'université McGill. Elle est l'oeuvre du studio William Notman et Fils et du peintre George Horne Russell.

  • Cette mosaïque a appartenu à l'université McGill, située à Montréal. Tout comme celles des promotions plus récentes, elle était sans doute accrochée aux murs de la faculté de génie.

  • Quand

    Cette mosaïque représente les finissants de l'année universitaire 1895-1896. À l'époque, ce genre de photos servait à développer un esprit de corps parmi les anciens diplômés des institutions de haut savoir.

  • Qui

    Cette mosaïque représente les finissants du programme de sciences appliquées de la faculté de génie de l'université McGill et leurs professeurs.