II-113321 | Infirmières de l'Hôpital général de Montréal, Montréal, QC, 1895

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Infirmières de l'Hôpital général de Montréal, Montréal, QC, 1895
Wm. Notman & Son
1895, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-113321
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  divers (2917) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

C'est dans les années 1890 que les premières infirmières professionnelles sont formées au Canada dans les écoles de nursing des hôpitaux. Dans certaines écoles, les infirmières sont soumises à des règlements sévères, qui définissent autant leurs activités professionnelles que leur attitude générale. Cela ressemble parfois à un véritable enrôlement.

À l'hôpital Notre-Dame, les postulantes au titre d'infirmières sont admises en fonction « de leur goût du dévouement et de leur aptitude à la soumission et à la discrétion ». En effet, souligne-t-on, « elles devront être [envers les médecins] prudentes, discrètes, réservées et ne rien dire qui pourrait être l'ombre d'une critique de quoi que ce soit ».

Célibataires, la plupart d'entre elles résident à l'hôpital. Soumises à la double autorité des soeurs et des médecins, elles doivent fournir de longues heures de travail. Nombreuses sont celles qui n'ont qu'une demi-journée de repos par semaine.

  • Quoi

    On remarquera, dans cette autre photographie de groupe, le costume à manches gigot, très à la mode. Déjà le blanc règne en maître. L'élégance des coiffes et des robes ne peut que participer au réconfort des patients.

  • Les infirmières occupent des fonctions spécialisées dans les hôpitaux. Réparties dans plusieurs services, elles soignent les malades, assistent les chirurgiens et, à l'occasion, pratiquent des anesthésies.

  • Quand

    En raison de la spécialisation des soins, au début du 20e siècle, la majorité des grands hôpitaux généraux du Canada fondent leur école d'infirmières.

  • Qui

    Les jeunes femmes qui aspirent à la vocation d'infirmières sont sélectionnées en fonction de leur santé physique, de leur « goût de l'étude » et de leur aptitude au dévouement.