II-109867 | Mlle G. Brytton habillée en homme, Montréal, Qc, 1895

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Mlle G. Brytton habillée en homme, Montréal, Qc, 1895
Wm. Notman & Son
1895, 19e siècle
Sels d'argent
17 x 12 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-109867
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  féminin (18977) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Au cours d'une entrevue donnée en 1882 à un journaliste américain, Sarah Edmonds Seelye, de Nouvelle-Écosse, a raconté les détails de la vie extraordinaire qu'elle a vécue en tant que Frank Thompson. « Très tôt dans la vie, j'ai été forcée de conclure... que le mariage ne serait pas un investissement sûr pour moi. Je préférais de loin jouir du privilège de subvenir à mes propres besoins. » Après avoir lu un roman sur Fanny Campbell, une femme ayant vécu une existence de pirate en se déguisant en homme, elle a décidé que la seule façon pour elle d'être autonome était d'adopter l'identité de Frank Thompson. Selon sa biographie, elle est devenue un marchand de livres très prospère, s'est enrôlée comme soldat dans la guerre civile et a même « failli épouser une jolie jeune fille ».

Aussi extraordinaire que soit l'histoire de Seelye, il reste qu'en raison du manque de débouchés offerts aux femmes, il n'était pas si rare de se faire passer pour un homme dans les années 1800. Si leur stratagème était découvert, les femmes récoltaient parfois de l'admiration et des félicitations, mais le plus souvent, elles subissaient la colère et même la violence de leur entourage pour avoir osé violer les codes sexuels. Il est intéressant de constater que le fait de passer pour une personne du sexe opposé n'a jamais, avant aujourd'hui, été considéré comme un trouble d'ordre médical.

Source : circuit web 'À l'ombre de Lui' de Elise Chenier, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Il était parfaitement acceptable pour une femme de se déguiser en homme, en autant qu'il s'agisse clairement d'un « costume », comme c'était le cas pour Mlle G. Brytton.

  • À l'époque victorienne, les bals costumés constituaient l'un des divertissements les plus prisés parmi l'élite ; de nombreux clients de M. Notman faisaient faire leur portrait avant de se rendre à ces soirées.

  • Quand

    Ce portrait a été réalisé en 1895, 13 ans après que le célèbre auteur et raconteur bisexuel Oscar Wilde ait visité Ottawa dans le cadre de sa tournée nord-américaine. Wilde a probablement inspiré Mlle Brytton pour son déguisement.

  • Qui

    La femme qu'on voit sur le portrait est identifiée sous le nom de Mlle G. Brytton.