II-105912.1 | Salle commune des hommes, hôpital Royal Victoria, Montréal, QC, 1894

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Salle commune des hommes, hôpital Royal Victoria, Montréal, QC, 1894
Wm. Notman & Son
1894, 19e siècle
Sels d'argent sur papier monté sur papier - Papier albuminé
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-105912.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , médicale (125) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

L'hôpital, outre ses fonctions caritatives, assume des fonctions socioéconomiques de plus en plus importantes. L'accélération de l'urbanisation et de l'industrialisation demande une prise en charge médicale et une meilleure réinsertion sociale des travailleurs.

Bien des hôpitaux orientent leurs activités vers les soins d'urgence. Il faut dire que les accidents de travail sont fréquents et qu'on accueille beaucoup plus d'hommes que de femmes. Les cas de fractures et de traumatismes sont très nombreux. Les extractions d'objets dans les yeux occupent les services d'ophtalmologie.

Parmi les indigents traités à l'hôpital, on retrouve plusieurs travailleurs - ouvriers, manoeuvres, débardeurs, etc. - dont les services ou les prestations de travail sont interrompus par la maladie. On veut donc à la fois les soigner et les réinsérer dans les circuits économiques.

  • Quoi

    Cette photographie de la famille Notman dégage une atmosphère un peu triste. Apparemment, bien peu de choses distinguent cette salle commune des autres hôpitaux. Les patients jouissent pourtant de tout le confort d'un hôpital récemment inauguré.

  • Au début du 20e siècle, l'aménagement des salles communes dans la plupart des grands hôpitaux canadiens demeure sensiblement le même que dans les décennies précédentes. Pourtant, un écart commence à se creuser entre les institutions. L'hôpital Royal Victoria, richement doté, suit plus aisément les progrès de la médecine.

  • Quand

    Au début du 20e siècle, les hôpitaux des grands centres urbains connaissent un important développement. Mais les nouveaux instruments coûtent cher. Les soins prodigués à Montréal ou Toronto sont nettement plus avancés qu'à Trois-Rivières ou Hamilton.

  • Qui

    Même dans les grands centres urbains, le recours aux soins hospitaliers demeure encore le fait d'une population démunie. Certes, les populations aisées sont-elles maintenant plus enclines à s'y faire soigner et à profiter des nouveautés technologiques. Mais on ne peut encore parler d'une pleine adhésion du public.