II-105875 | Mme George A. Drummond, Montréal, QC, 1894

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Mme George A. Drummond, Montréal, QC, 1894
Wm. Notman & Son
1894, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
17 x 12 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-105875
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  féminin (18977) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le fait d'exiger l'obtention de droits politiques était vu d'un si mauvais oeil que la première organisation canadienne pour le vote des femmes s'est appelée à l'origine, afin de ne pas trop attirer la controverse, le Toronto Women's Literary Club. En travaillant bénévolement dans des organismes de bienfaisance et religieux, les femmes canadiennes-anglaises de la classe moyenne ont acquis l'expérience dont elles avaient besoin pour être en mesure d'organiser des campagnes de lobbying visant l'abrogation de toutes les lois empêchant les femmes de participer pleinement à la vie politique locale et nationale.

Mécontentes d'avoir à s'en remettre aux hommes pour voter en faveur des politiques qu'elles jugeaient les plus avantageuses, les femmes voulaient être autorisées à parler en leur propre nom. L'obtention du droit de vote n'était qu'une des façons dont les « suffragettes » entendaient s'investir dans l'arène politique.

Dans les années 1880, la question du vote des femmes était ouvertement débattue dans les journaux, les tavernes et les églises de tout le pays. L'une des tactiques les plus efficaces utilisées par les partisans du vote des femmes était le théâtre politique. Des parlements satiriques où, à partir d'un renversement des rôles traditionnels, des femmes rejetaient les demandes de citoyens de sexe masculin revendiquant le droit de vote ont été présentés au Manitoba, en Ontario et en Colombie-Britannique. Le premier à apparaître dans les annales a eu lieu à Winnipeg en 1893.

Source : circuit web 'À l'ombre de Lui' de Elise Chenier, Université McGill (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Lady Julia Drummond était active au sein d'un grand nombre d'organismes philanthropiques et de réforme sociale.

  • Née Grace Julia Parker en 1861, elle a habité Montréal pendant la plus grande partie de sa vie.

  • Quand

    Ce portrait a été réalisé en 1894, la même année où elle et son mari, le sénateur George A. Drummond, ont ouvert le Home for Incurables.

  • Qui

    Lady Julia Drummond a été la première présidente de la branche montréalaise du Conseil national des femmes.