II-103637 | Salle commune, Hôpital Royal Victoria, Montréal, QC, 1894

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Salle commune, Hôpital Royal Victoria, Montréal, QC, 1894
Wm. Notman & Son
1894, 19e siècle
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
II-103637
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Architecture (8647) , médicale (125) , Photographie (77678)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Jusqu'aux années 1880, une relative liberté règne dans certains hôpitaux. Les patients ont la possibilité de s'alimenter en dehors des heures de repas et les alcools utilisés comme stimulants ne sont pas toujours rationnés. Même les soignantes abusent parfois du vin. À l'Hôpital général de Montréal, une infirmière est renvoyée pour cause d'ivresse.

Les visites sont peu réglementées et les prières se font à voix haute dans les salles et les corridors. Dans les hôpitaux tenus par des Hospitalières, les règles sont rigoureuses, ce qui n'empêche pas certains écarts.

À la fin du 19e siècle, la médicalisation des soins rend plus sévère l'encadrement des patients. Désormais, l'alcool est rationné, des régimes sont imposés, les collations, supprimées, et les visites, limitées. On décide aussi que le thé remplacera la bière pour les surveillantes de nuit. Le silence, la politesse et le respect des traitements deviennent des obligations strictes, sous peine de renvoi.

  • Quoi

    Cette photographie illustre bien les conditions d'hospitalisation des patients dans les salles communes. Les lits de fer sont disposés par paire entre de grandes fenêtres qui assurent un bon éclairage.

  • On remarquera au milieu de la salle de l'hôpital Royal Victoria la présence des traditionnelles berceuses près des calorifères à eau chaude.

  • Quand

    Peu après son inauguration, l'hôpital Royal Victoria prend le virage de la spécialisation. Dès 1904, un service de neurologie est annexé au service de médecine. L'année suivante, s'ajoutent les services de dermatologie et de pédiatrie.

  • Qui

    À l'hôpital Royal Victoria, le bureau médical joue un rôle important dans la gestion des soins aux patients. Composé essentiellement de médecins, c'est lui qui décide de l'achat des équipements et de l'embauche du personnel médical.