I-43752.1 | Mme William Easton costumée en « Dame de la Turquie », Montréal, QC, 1870

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Mme William Easton costumée en « Dame de la Turquie », Montréal, QC, 1870
William Notman (1826-1891)
1870, 19e siècle
Sels d'argent sur papier monté sur papier - Papier albuminé
17.8 x 12.7 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
I-43752.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  féminin (18977) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Mme Easton assiste au carnaval de patinage costumée en « Dame de la Turquie ». Comme le costume d'« Ali Baba » de M. Holland, son déguisement n'a rien d'authentique. Chez les femmes, l'attrait de ces costumes repose essentiellement sur la croyance largement répandue qu'une plus grande permissivité sexuelle existe dans les contrées exotiques où vivent les « autres ». Un manuel de l'époque sur les costumes mentionne que la sombre et mystérieuse beauté est un bon choix pour la femme : « Si. . . elle a l'oeil humide qui dénote une âme séductrice. . . [elle] pourrait être tout à fait irrésistible, car l'attrait de l'inconnu ne se dément jamais. »

En choisissant de tels costumes, les femmes transgressent plusieurs des conventions d'une mise féminine respectable. Les cheveux, habituellement remontés, sont ici portés longs et détachés. Ce costume coloré est agrémenté de nombreux bijoux, ce qui, dans d'autres circonstances, aurait été jugé ostentatoire et de très mauvais goût. Mais en examinant de près l'ourlet de Mme Easton, on constate que celle-ci s'est écartée des normes vestimentaires de façon plus flagrante encore : elle porte un très ample pantalon « turc », qu'elle a toutefois presque réussi à dissimuler complètement.

References
Mme Aria, comp., Costume: Fanciful, Historical, and Theatrical, Londres, Macmillan, 1906, p. 185-186.

  • Quoi

    Comme la culotte bouffante du milieu du XIXe siècle, le pantalon turc de Mme Easton semble très ample et il est serré en haut de la cheville. Il est cependant bien dissimulé sous une jupe.

  • Seule la tête de Mme Easton est visible sur la photographie composite, du côté droit, vers le fond de la salle.

  • Quand

    Si le pantalon de Mme Easton est très audacieux par rapport aux normes de l'année 1870, à l'instar d'autres femmes costumées, elle n'a pas osé le porter sans le cacher pudiquement sous une jupe, ni se présenter au bal sans corset.