I-19926 | « Le crieur de journaux », William McF. Notman, Montréal, QC, 1866

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
« Le crieur de journaux », William McF. Notman, Montréal, QC, 1866
William Notman (1826-1891)
1866, 19e siècle
Plaque de verre au collodion humide
25 x 20 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
I-19926
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  Photographie (77678) , Scène de genre (188)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

L'expansion du travail en usine dans les principaux centres urbains a entraîné la nécessité, pour les jeunes travailleuses, de parcourir les rues de la ville sans escorte et donc sans protection. Les hommes et les femmes qui avaient à coeur la sécurité des femmes ou qui tenaient à préserver la moralité publique ont alors mis de l'avant des mesures restrictives visant à réduire le risque d'agressions dans les rues et à prévenir les accidents du travail. Des lois sont donc venues limiter le nombre d'heures pendant lesquelles les femmes étaient autorisées à travailler par semaine, en plus de leur interdire de travailler après 22 heures et de restreindre les types d'emplois qu'elles pouvaient occuper.

L'un des emplois à être touchés par cette nouvelle vague de lois protectrices a été la vente de journaux. Les jeunes femmes et les femmes adultes n'avaient pas le droit de vendre des journaux à la criée dans la rue. À Toronto par exemple, seuls les garçons de moins de huit ans étaient frappés d'une interdiction semblable.

Mais ce que les travailleuses voulaient, c'étaient de meilleurs salaires, et non une protection accrue. Lady Drummond, citoyenne montréalaise bien en vue qui appuyait les droits des travailleuses, affirmait que les lois protectrices avaient pour effet de « sanctionner la présomption populaire erronée voulant que les femmes soient des êtres inférieurs ».

  • Quoi

    Ce portrait est intitulé « The Newsboy » (le vendeur de journaux).

  • Notman créait dans son studio des scènes telles que celle-ci.

  • Quand

    Cette image remonte à 1866, un an avant la Confédération.

  • Qui

    C'est le fils de Notman, William McFarlane Notman, qui a posé pour cette photographie. Il est fort peu probable qu'il ait lui-même été vendeur de journaux.