I-19184.1 | Victor Hudon, Montréal, QC, 1865

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Victor Hudon, Montréal, QC, 1865
William Notman (1826-1891)
1865, 19e siècle
Sels d'argent sur papier monté sur papier - Papier albuminé
8.5 x 5.6 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
I-19184.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  masculin (26640) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Marchand, banquier et industriel, Victor Hudon (1812-1897) ouvre en 1874 une usine de coton, la Compagnie des moulins à coton Victor Hudon, à Hochelaga. Il est alors l'un des quelques Canadiens français à appartenir à la bourgeoisie montréalaise. Son entreprise devient l'une des plus importantes du secteur industriel du textile durant la seconde moitié du 19e siècle.

Ce secteur emploie une main-d'oeuvre importante, constituée en partie de femmes et d'enfants. Les longues journées de travail, les maigres salaires, l'absence de mesures de sécurité et d'hygiène sont la norme dans les grandes industries de textile.

Aux premiers temps de sa compagnie, Hudon est acclamé dans les médias et fait la fierté des Canadiens français. Ses heures de gloire sont de courte durée, car il subira les méfaits des premiers cartels, ces regroupements d'entreprises qui visent à contrôler le marché et les prix.

En 1882, alors que son entreprise connaît un succès financier, il en perd le contrôle au profit d'hommes plus puissants que lui. Cela ne l'empêche pas de fonder une nouvelle compagnie la même année, la filature Sainte-Anne. Cependant, il connaît un nouvel échec avec celle-ci : elle est fusionnée avec son ancienne entreprise et Hudon est évincé de son conseil d'administration. Sous le nom de la Compagnie de filature de coton d'Hochelaga, cette compagnie tombera entre les mains du cartel de l,industrie du coton en étant amalgamée à son tour à quatorze autres filatures canadiennes, formant la Dominion Cotton Mills Company (Limited) et la Canadian Colored Cotton Mills.

  • Quoi

    Ce portrait photographique, format carte de visite, provient du Studio Notman, à Montréal. Cette année-là, un peu plus de 4 800 portraits ont été pris à cet endroit.

  • Né à Rivière-Ouelle dans le Bas-Canada, Victor Hudon déménage à plusieurs reprises. Il vit successivement à Québec, Montréal et Saint-Césaire avant de revenir s'installer dans la métropole en 1842.

  • Quand

    Au cours des années 1860, Victor Hudon est importateur et exportateur de produits de toutes sortes, notamment du sucre et de la mélasse de Cuba et du bois du Canada.

  • Qui

    Lors de l'inauguration de sa manufacture de textile, en 1874, Hudon affirme qu'il souhaite ramener des Canadiens ayant quitté le pays pour travailler dans les filatures américaines.