I-16720.1 | Hon. J. Howe, Montréal, QC, 1865

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Hon. J. Howe, Montréal, QC, 1865
William Notman (1826-1891)
1865, 19e siècle
Sels d'argent sur papier monté sur papier - Papier albuminé
8.5 x 5.6 cm
Achat de l'Associated Screen News Ltd.
I-16720.1
© Musée McCord
Description
Mots-clés :  masculin (26640) , Photographie (77678) , portrait (53879)
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Durant sa carrière, Joseph Howe fut journaliste, fonctionnaire, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, puis membre du Cabinet fédéral et lieutenant-gouverneur de sa province. Il fut également l'un des instigateurs de la construction d'un chemin de fer dans cette province.

En 1864, Howe, alors ancien premier ministre de la Nouvelle-Écosse, est en défaveur des 72 résolutions (prises à Québec), qui constitueront la base de la proposition de Confédération. Comme le poste de fonctionnaire qu'il occupe à l'époque ne lui permet pas d'exprimer publiquement son désaccord, il publie en 1865, sous le couvert de l'anonymat, les Botheration Letters, une série d'articles dans le Morning Chronicle de Halifax dans lesquels il associe la Confédération à un lot de problèmes. Howe soutient que les résolutions de Québec amèneraient la Nouvelle-Écosse à perdre son indépendance et qu'elles dévasteraient son économie, notamment en faisant augmenter les tarifs et les taxes à l'importation, occasionnant ainsi une hausse des coûts des biens manufacturés. De plus, il imagine mal que les populations de la fédération puissent former une seule « nation ». Enfin, plus que tout, Howe considère que le peuple de Nouvelle-Écosse a le droit de décider par lui-même s'il désire ou non faire partie d'une union fédérale.

Charles Tupper, premier ministre de Nouvelle Écosse, obtient néanmoins sans consulter la population l'adoption des résolutions de Québec par la législature, en 1866. Motivé par cet événement, Howe retourne dans l'arène politique provinciale. Durant les deux années qui suivent, il s'oppose au projet d'union en faisant de nombreux discours et en dirigeant une délégation qui se rend en Angleterre. Tous ses efforts n'empêchent pas l'adoption de l'Acte de l'Amérique du Nord britannique en 1867. De plus, malgré la volonté de la délégation de la Nouvelle-Écosse qu'il mène à Londres l'année suivante, il ne peut faire abroger l'acte qui concrétise la Confédération.

  • Quoi

    Cette photographie a été prise dans les studios du célèbre photographe William Notman, à Montréal. Plusieurs photos de personnages connus, tels que Joseph Howe, étaient vendus au grand public.

  • Suite à la Conférence de Québec, en 1864, la majorité de la classe dirigeante en Nouvelle-Écosse s'opposait aux soixante-douze résolutions proposées.

  • Quand

    Certains affirment que les articles anonymes de Joseph Howe, les Botheration Letters, publiés en 1865 dans le Morning Chronicle, eurent une grande influence sur l'opinion publique en Nouvelle-Écosse.

  • Qui

    Joseph Howe fut premier ministre de la Nouvelle-Écosse entre 1860 et 1862, et leader du mouvement anti-confédération de Nouvelle-Écosse jusqu'en 1868.