CVAMiP52N56 | Chargement de bois à bord des bateaux à Moodyville

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Chargement de bois à bord des bateaux à Moodyville
1888-1890, 19e siècle
12 x 17 cm
CVAMiP52N56
Cet artefact appartient à : © City of Vancouver Archives
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

À son apogée, la scierie de Moodyville connaît un énorme succès commercial. Au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle, l'entreprise est la première à vendre du bois d'oeuvre sur les marchés étrangers. Le bois de Colombie-Britannique est reconnu dans le monde entier pour ses dimensions supérieures et son absence de noeuds. C'est ainsi que de massives poutres de son cèdre, pareil à nul autre, ont servi à construire les plafonds du palais impérial de Beijing, en Chine. Des navires en provenance de contrées aussi lointaines que l'Australie, la Chine, l'Amérique du Sud et l'Europe accostent à Moodyville pour prendre livraison de chargements de sapin ouvré. Au cours des deux premières décennies suivant l'entrée de la Colombie-Britannique dans le Confédération, en 1871, la scierie est à elle seule la plus importante source de revenus d'exportation de la province. En 1888, par exemple, elle exporte 70 800 m3 ou 30 millions de pieds-planches de bois d'oeuvre (un pied-planche équivaut à 12 x 12 x 1 pouces, soit 0,00236 m3.) Mais la communauté demeure minuscule. À l'époque, les deux principaux centres régionaux sont New Westminster, situé en bordure du fleuve Fraser, et Victoria, à l'extrémité sud de l'île de Vancouver.

  • Quoi

    Sur cette photographie des quais de Moodyville, on voit des ouvriers embarquer des chargements de bois d'oeuvre dans quatre voiliers. Remarquez les piquets empilés sur le quai, prêts au chargement.

  • Les quais de la scierie de Moodyville permettent le mouillage sécuritaire des navires les plus volumineux. L'eau douce en provenance de Lynn Creek, située à proximité, contribue à débarrasser la coque des bateaux de la faune marine qui s'y fixe, comme par exemple les anatifes.

  • Quand

    Cette photographie a été prise quelque part entre le mois d'août 1888 et le mois de novembre 1889. Au cours de cette période, la scierie expédie quelque 70 800 m3 (30 million de pieds-planches) de bois d'oeuvre.

  • Qui

    Des ouvriers habitant Moodyville assurent l'entretien des navires à l'aide d'un appareil de levage conçu pour la réparation des mâts et des voiles. La scierie possède également de l'équipement de façonnage et d'usinage du bois très perfectionné.