CVAMiP2N26 | Débardeurs à Moodyville

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Débardeurs à Moodyville
1870-1900, 19e siècle
12 x 17 cm
CVAMiP2N26
Cet artefact appartient à : © City of Vancouver Archives
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Ce groupe de dockers autochtones photographiés sur les quais de Moodyville en compagnie d'un blanchisseur de Kanaka et d'un jeune garçon donne une idée de l'étonnante diversité ethnique du village. La population, qui compte environ 400 âmes, est composée de travailleurs employés dans les scieries, de dockers, d'ouvriers forestiers et de leur famille et comprend des Africains, des Chiliens, des Chinois, des Américains, des Anglais, des Irlandais, des Écossais, des Suédois et des Norvégiens. Une rue faite en planches est appelée Kanaka Row, et les Chinois vivent dans des groupes de cabanes appelées roqueries. Bien que le concept d'égalité pour les minorités et pour les femmes n'existe pas à l'époque en Colombie-Britannique, Sewell Prescott Moody, propriétaire de la scierie, se fait un point d'honneur d'établir de bonnes relations avec tout le monde. Les dockers que l'on voit sur cette photo semblent plutôt fiers de leur force et de leur profession. À l'arrière-plan, on peut voir le gréement des voiliers, dont l'incroyable complexité saute aux yeux.

  • Quoi

    Des dockers autochtones du peuple Squamish ainsi qu'un blanchisseur de Kanaka et un jeune garçon posent devant un groupe de voiliers, sur les quais de Moodyville.

  • Un nombre croissant d'autochtones de la région s'établissent à Burrard Inlet, car c'est à eux qu'on confie une bonne partie des travaux lourds dans les chantiers et les ports de chargement.

  • Quand

    Cette photographie remonte à 1889. À partir des années 1870, la présence autochtone à Burrard Inlet s'accroît à mesure que la demande de travail augmente. Les peuplements autochtones deviennent permanents lorsque le gouvernement fédéral introduit le système des réserves, dans les années 1880.

  • Qui

    Sewell Moody, propriétaire de la scierie, conclut des ententes avec les chefs autochtones de la région. Il s'engage à fournir des outils ainsi qu'un marché au comptant pour les billes, tandis que les chefs persuadent leurs hommes de se faire bûcherons.