C-052283 | Henry H. Stevens

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Henry H. Stevens
20e siècle
C-052283
Cet artefact appartient à : © Archives nationales du Canada
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Élu pour la première fois à la Chambre des communes en 1911, Henry Herbert Stevens (1878-1973) entre au cabinet de R.B. Bennett (1870-1947) en 1930.

À titre de ministre du Commerce, Stevens reçoit des plaintes des cultivateurs et des entrepreneurs indépendants au sujet des pratiques d'achat des fabricants de produits alimentaires et de tabac et des grands commerces de détail. Il charge un comité de la Chambre des communes de mener une enquête sur les bénéfices commerciaux, dont découlera une commission royale d'enquête sur le même sujet.

La sympathie de Stevens pour les conditions difficiles auxquelles sont confrontés les entrepreneurs indépendants le conduit à attaquer certains conservateurs de premier plan. Cette situation provoque un conflit avec d'autres membres du cabinet et pousse le premier ministre R.B. Bennett à demander sa démission en 1934. L'année suivante, Stevens fonde le Parti de la reconstruction. La formation obtient près de 9 % du vote populaire à l'élection fédérale de 1935, mais le seul candidat élu est Stevens.

  • Quoi

    Les incongruités du système électoral canadien uninominal majoritaire à un tour deviennent apparentes en 1935. Si le Parti de la reconstruction ne remporte qu'un seul siège malgré 384 095 votes obtenus, le Crédit social décroche 17 sièges avec seulement 180 301 votes.

  • Le Parti de la reconstruction obtient plus de 10 % du vote populaire en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et en Ontario, et presque 9 % au Québec.

  • Quand

    Stevens retourne au caucus conservateur en 1939, mais il abandonne la politique pour faire carrière dans les affaires après s'être présenté sans succès à la direction du parti en 1942.

  • Qui

    Le principal adversaire de Stevens dans le cabinet Bennett est le secrétaire d'État, l'honorable C.H. Cahan (1861-1944), un Montréalais qui est bien établi au sein de la communauté d'affaires de Montréal.