C-009339 | William Aberhart haranguant la foule lors d'un rassemblement au parc St. Georges Island, Alberta

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
William Aberhart haranguant la foule lors d'un rassemblement au parc St. Georges Island, Alberta
Juillet 1937, 20e siècle
C-009339
Cet artefact appartient à : © Archives nationales du Canada
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

En 1935, les Cultivateurs unis de l'Alberta, un parti rural radical qui dirige la province depuis 1921, subit une défaite écrasante aux mains d'un nouveau mouvement, le Crédit social.

Fondé par William « Bible Bill » Aberhart (1878-1943), un directeur d'école et ecclésiastique baptiste né en Ontario, le Crédit social en Alberta s'inspire des idées de réforme monétaire d'un ingénieur écossais, le major C.H. Douglas (1879-1952) et du fondamentalisme protestant. Doyen du Calgary Prophetic Bible Institute, Aberhart se sert de la radio pour diffuser son message évangélique. En 1933, il combine l'Évangile et sa propre interprétation de la théorie créditiste.

De toutes les promesses qu'il fait, aucune ne retient autant l'attention que sa proposition de verser un « dividende social » de 25 $ par mois afin de rétablir le pouvoir d'achat des consommateurs. Cet engagement lui vaut un vaste appui. À l'élection provinciale de 1935, le Crédit social enlève 55 des 63 sièges et Aberhart devient premier ministre.

  • Quoi

    Une fois au pouvoir, Aberhart et son cabinet découvrent qu'ils n'ont pas les moyens d'honorer toutes leurs promesses et en 1936, ils se voient contraints de rompre leur engagement de verser un intérêt obligataire.

  • La popularité du Crédit social au sein de l'électorat s'étend à la région sud-ouest de la Saskatchewan, qui se trouve dans la zone de diffusion du Prophetic Bible Institute.

  • Quand

    Certaines mesures législatives sont adoptées par le Crédit social en 1937, mais elles sont rapidement jugées inconstitutionnelles. Heureusement pour Aberhart, ses partisans blâment le gouvernement fédéral.

  • Qui

    Lorsque Aberhart meurt en 1943, son disciple Ernest C. Manning (1908-96) lui succède au poste de premier ministre jusqu'en 1968. Preston Manning (né en 1942), le cofondateur du Parti réformiste, est son fils.