ANC-PA22739 | Revue de fourbi, 11e Bataillon, Valcartier, Québec

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Revue de fourbi, 11e Bataillon, Valcartier, Québec
Septembre 1914, 20e siècle
ANC-PA22739
Cet artefact appartient à : © Archives nationales du Canada
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire
Voir les commentaires (2)

Clefs pour l'histoire

Voici des volontaires de Winnipeg et de la Saskatchewan, en cours d'entraînement à Valcartier, qui attendent une « revue de détail » en un chaud samedi matin. Leurs officiers rapporteront que la plupart des hommes portent la casquette et le pantalon militaires, quelques-uns ont une veste et un homme arbore un chapeau melon. On ne voit aucun signe de fusils ni d'autres armes. La guerre se déroule très loin de là et les hostilités pourraient prendre fin d'ici Noël. De fait, à peine quelques mois plus tard, en avril, 6 000 hommes comme ceux-ci auront été tués, blessés ou gazés à la bataille d'Ypres. La guerre n'était pas une aventure; elle n'avait rien d'amusant ni de facile.

  • Quoi

    À l'instar d'autres Canadiens, les soldats de la guerre de 1914-1918 ne portaient pas des vêtements légers par temps chaud. Leurs pantalons en serge de laine et leurs chemises à manches longues en flanelle épaisse étaient une concession au temps chaud, puisque les militaires ne portaient pas leurs tuniques de serge de laine.

  • Ces soldats sont cantonnés sur une plaine sableuse et poussiéreuse à Valcartier à l'extérieur de la ville de Québec. Cet emplacement avait été choisi avant la guerre comme terrain d'entraînement pour la milice parce que Valcartier était situé à proximité du principal port maritime de passagers canadien, et pourrait servir de base de mobilisation pour les guerres à venir.

  • Quand

    La photographie a été prise par un photographe anonyme en septembre 1914.

  • Qui

    Ce sont des soldats du 11e bataillon provisoire du Corps expéditionnaire canadien, composé presque en proportions égales de soldats de Winnipeg et de Regina, Moose Jaw, Saskatoon et Prince Albert en Saskatchewan. Plusieurs de ces hommes avaient récemment émigré d'Angleterre.