A.92.1 | Échafaudage d'abbatage

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Échafaudage d'abbatage
1925, 20e siècle
14 x 5 x 122 cm
Don de W. J. Baker
A.92.1
Cet artefact appartient à : © North Vancouver Museum and Archives
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les bûcherons de la côte Ouest adaptent les outils existants et inventent de nouvelles techniques pour abattre les arbres géants de la région. L'échafaudage d'abattage est une innovation qui permet aux bûcherons de couper plus facilement les arbres dotés d'une base évasée, comme les sapins. Après avoir pratiqué des encoches dans le fût juste au-dessus de la base, le bûcheron installe un échafaudage sur lequel il peut ensuite se tenir debout pour scier et couper l'arbre à la hauteur désirée. Les échafaudages sont munis d'un bout en acier avec une lèvre boulonnée à l'extrémité. Ce mécanisme en acier permet de fixer solidement la structure à l'arbre, et ainsi créer une surface droite et souple sur laquelle travailler. Les bûcherons ne consentent à prendre qu'une seule véritable mesure de sécurité : en raison de l'humidité qui règne dans la forêt pluviale, ils portent des bottes cloutées pour éviter de glisser de leurs échafaudages. Les casques protecteurs et les bottes à embout d'acier n'existent pas encore à l'époque. Aujourd'hui, dans la région de North Vancouver, on trouve encore d'énormes souches marquées d'entailles ayant servi à fixer les échafaudages d'abattage.

  • Quoi

    Cet échafaudage était utilisé sur la côte nord. Remarquez sa surface morcelée, criblée de marques faites par les bottes cloutées des bûcherons.

  • Les échafaudages d'abattage tels que celui-ci sont probablement fabriqués localement, car ils constituent un outil propre à la région. N'importe quel forgeron de la région aurait pu confectionner ces crochets en fer forgé.

  • Quand

    Cet échafaudage remonte au début du XXe siècle ; ce type de structure est employée au moins jusqu'aux années 1930, époque où les scies à chaîne commencent à faire leur apparition.

  • Qui

    Les ouvriers forestiers, qui travaillent habituellement par équipes de deux, sont des hommes de chantiers ou des bûcherons indépendants qui alimentent les diverses scieries de la région.