A.90.1a-c | Robe

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Robe
1890, 19e siècle
Soie
Don de Alderman Stella Jo Dean
A.90.1a-c
Cet artefact appartient à : © North Vancouver Museum and Archives
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

À la fin des années 1800, même si Moodyville est la communauté la plus développée de Burrard Inlet, on y trouve encore peu de femmes. Certains couples mariés s'y installent, et le premier mariage de la région est célébré dans le village pas plus tard qu'en 1868. Toutefois, il faut attendre encore longtemps avant qu'il y ait au village un nombre raisonnable de femmes venues d'Angleterre ou de l'est de l'Amérique du Nord. Les immigrants entretiennent des liaisons avec des femmes autochtones, qui donnent souvent naissance à des enfants. On dit que Sewell Moody avait une « femme indienne » et une famille. Ces relations sont parfois durables, et parfois éphémères. Lorsque les hommes épousent par la suite des femmes blanches, ils abandonnent leur compagne indienne, qui retourne alors dans sa famille. Selon un compte rendu, un bûcheron pouvait, dans les premiers temps, « acheter » pour la somme de 50 $ une compagne autochtone qui cuisinait pour lui. Il n'en coûtait au bûcheron que le gîte et le couvert, et il était libre de quitter sa compagne ou de la vendre à n'importe quel moment. Le nouvel acheteur devait alors payer à nouveau le père de la femme ou sa relation la plus proche.

  • Quoi

    Cette robe de soie noire est réputée avoir appartenu à Margaret Thain, institutrice à Moodyville. Il s'agit probablement de sa plus belle robe.

  • Cette robe est probablement réservée aux visites à l'église et aux réceptions. À l'époque, on porte souvent du noir lors des sorties mondaines.

  • Quand

    Cette robe cousue à la machine et finie à la main a un style typique du milieu de la période édouardienne, avec son col sobre, ses manches bouffantes, son corsage en surplis et sa poitrine en pigeon boulant. Elle a été confectionnée entre 1904 et 1908.

  • Qui

    La taille et la grandeur de la robe indiquent que sa propriétaire était exceptionnellement grande. Cette dame portait probablement sous la robe trois jupons et divers sous-vêtements, dont un corset.