981.39.3 | Précautions contre les raids aériens - Protégez-vous des gaz toxiques

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Brochure d'instruction
Précautions contre les raids aériens - Protégez-vous des gaz toxiques
1945, 20e siècle
Papier
21.5 x 14 cm
Don de Mrs (E. N.) Edna B.C. Copping
981.39.3
Cet artefact appartient à : © North Vancouver Museum and Archives
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les résidents de North Vancouver étaient bien au courant que les chantiers navals constituaient des cibles de choix pour de possibles attaques ennemies. Par conséquent, ils suivaient une formation sur les précautions contre les raids aériens (PRA) afin de constituer une équipe de défense civile, dont le mandat était de protéger la vie et la propriété avant, pendant et après un raid aérien et d'assurer le plus possible une production ininterrompue, en dépit des interventions de l'ennemi. Des bénévoles de tous âges ont ainsi appris des techniques, telles que l'administration des premiers soins et la lutte aux incendies. De nombreuses publications lançaient des mises en garde aux citoyens, leur rappelant souvent l'attaque sur Pearl Harbor, une cible qui s'était laissée « prendre en plein sommeil ». Dans plusieurs villes et villages, on menait des exercices d'occultation (blackout) et les gens se construisaient des abris dans leur sous-sol et y entreposaient des vivres. On invitait le public à se procurer, aux frais du gouvernement, des pompes à étrier, des bacs à sable et une pelle de métal pour parer aux bombes incendiaires. La plupart de ces équipements n'ont jamais été nécessaires, et les gens utilisaient les pompes surtout pour arroser leurs arbres au jardin.

  • Quoi

    Ce livret de précautions contre les raids aériens (PRA) fut publié à l'intention des citoyens britanniques; le Comité canadien pour la défense civile l'utilisa comme modèle pour la diffusion des directives canadiennes de PRA.

  • Ces livrets étaient utilisés dans les foyers et par les groupes de PRA au sein des collectivités. On y trouvait des conseils sur la façon de dissimuler l'éclairage d'une maison, de se préparer à un raid aérien et de réagir en présence de bombes.

  • Quand

    Les gouvernements se mirent à produire les livrets de PRA lorsqu'il devint évident que la Seconde Guerre mondiale allait donner lieu à des combats aériens tout autant qu'à des combats en mer et sur les champs de bataille.

  • Qui

    Ernest N. Copping, homme d'affaires de North Vancouver et coordonnateur de la défense civile, était le détenteur et l'auteur de cet exemplaire.