920.7.S35f | Béatrice Allain Doiron

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Béatrice Allain Doiron
1981, 20e siècle
Papier
22 x 14.5 cm
920.7.S35f
Cet artefact appartient à : © Centre d'études acadiennes
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Depuis environ vingt-cinq ans, plusieurs collectifs répertorient et compilent des biographies de femmes acadiennes reconnues pour leur engagement dans la société. Ces témoignages contribuent à mieux faire connaître le rôle important qu'ont joué les femmes dans la société acadienne. Une publication de Thérèse Lemieux et Gemma Caron, Silhouettes acadiennes, comporte environ deux cents courtes biographies d'Acadiennes, dont celle de Béatrice Allain Doiron, née en 1927.

Sa passion pour son métier d'enseignante n'empêche pas Béatrice Doiron de s'intéresser à la politique municipale, si bien qu'elle devient la première Acadienne à occuper le poste de maire d'une communauté néo-brunswickoise. En 1974, elle est élue maire de Bas-Caraquet, au Nouveau-Brunswick. Elle est réélue une deuxième fois en 1980.

Le Nouveau-Brunswick compte quarante municipalités à majorité francophone. Elles jouissent d'un poids politique considérable. La Nouvelle-Écosse en compte une seule, soit la municipalité de Clare, dans le sud-ouest de la province.

  • Quoi

    Le projet de livre Silhouettes acadiennes est parrainé par la Fédération des Dames d'Acadie, organisme fondé en 1968.

  • Caraquet est situé au nord-est du Nouveau-Brunswick.

  • Quand

    Béatrice Allain Doiron a été élue maire de Bas-Caraquet en 1974 et en 1980 pour des mandats de trois ans.

  • Qui

    Les concitoyens de Béatrice Allain Doiron l'appelaient affectueusement Bibi.