7638 | Guillaume III, Pas de capitulation

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Assiette
Guillaume III, Pas de capitulation
James F. Wileman & Company
1869-1890, 19e siècle
2.3 cm
Don de F.C. Woodley
7638
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Le Loyal Orange Order, qui se porte à la défense du protestantisme, prend ses racines dans les luttes ancestrales entre les protestants irlandais et les tisserands et pauvres fermiers catholiques qui se disputent les emplois. La loge orangiste trouve une justification philosophique dans la défaite en 1690 du roi catholique Jacques II aux mains du protestant Guillaume d'Orange à la bataille de la Boyne, un événement qui ouvrira la voie à la domination des protestants. Sur le modèle d'autres sociétés fraternelles, la loge orangiste comporte divers serments, degrés hiérarchiques et célébrations, dont la plus importante est la marche du 12 juillet qui commémore la défaite du roi Jacques.

Dès le début du XIXe siècle, la Loge d'Orange étend ses activités à l'Amérique en Nord. Le chapitre du Nouveau-Brunswick a pour objet de stimuler la loyauté à l'égard de la couronne et des institutions britanniques. La montée des catholiques irlandais et français constitue en effet une menace pour cette suprématie protestante. Durant tout le XIXe siècle, les membres fervents de la loge auront pour devise l'expression « No Surrender » (Nous ne nous rendrons pas), comme en témoigne cette plaque.

Source : circuit web 'Ils sont venus d'Irlande' de Musée du Nouveau-Brunswick (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Des recherches révèlent que, des années 1830 aux années 1860, le Nouveau-Brunswick comptait plus de 1 200 orangistes.

  • Les premières réunions documentées de l'Ordre d'Orange ont lieu à Halifax et à Montréal, et la première loge néo-brunswickoise a été fondée à Saint John in 1818.

  • Quand

    L'assemblée législative du Nouveau-Brunswick incorpore la Loyal Orange Lodge of New-Brunswick en 1875.

  • Qui

    Au Nouveau-Brunswick, l'Ordre d'Orange regroupait majoritairement des loyalistes, des presbytériens écossais, des méthodistes anglais et des protestants irlandais.