73-55-201 | Blocs-notes en bois

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Blocs-notes en bois
1887-1888, 19e siècle
73-55-201
Cet artefact appartient au : © Musée acadien de l'université de Moncton
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Dans l'industrie forestière du XIXe siècle, le tri et la comptabilité liés à l'expédition du bois d'oeuvre et de sciage constituaient un défi de taille. Les « teller's boards » étaient des blocs-notes en bois employés pour contrôler la quantité de bois chargée sur les navires pour l'exportation. L'information qu'on y consignait comprenait le nom des scieries et des navires ainsi que le port d'embarquement. Les deux scieries dont le nom figure sur les blocs-notes montrés ici, sont la Dixon's Mill, dont le propriétaire était M. Léger de Cormier Village, et la Upper Mill, appartenant à Moïse Bourgeois. Ces deux scieries qui exerçaient leurs activités à Haute-Aboujagane, au Nouveau-Brunswick, ont fini par être achetées par Joseph L. Black de Sackville, au Nouveau-Brunswick.

Source : circuit web 'En bûcher un coup : La vie de bûcheron au Nouveau-Brunswick' de Musée du Nouveau-Brunswick (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Les noms des navires inscrits sur les blocs-notes sont : Brig Erato, Barque Vanier et Bark (sic) EYR.

  • Shédiac, au Nouveau-Brunswick, est le port d'embarquement mentionné sur les blocs-notes.

  • Quand

    Les blocs-notes remontent à 1887 et 1888 ; on y trouve les noms des scieries d'où provenait le bois, de même que ceux des navires où la cargaison était chargée.

  • Qui

    Le Centre d'études acadiennes, situé à Moncton, au Nouveau-Brunswick, possède une toile à l'huile illustrant la maison et la scierie de François Bourgeois, à la fin du XIXe siècle.