68-9-17 | Pierre-Amand Landry

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Fusain
Pierre-Amand Landry
H. C. Martin
Vers 1890, 19e siècle
78 x 685 cm
Don de Eileen Sweeney
68-9-17
Cet artefact appartient au : © Musée acadien de l'université de Moncton
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Sire Pierre-Amand Landry, né à Memramcook, Nouveau-Brunswick, en 1846, est l'un des chefs les plus importants de la Renaissance acadienne. Grand défenseur des droits des Acadiens, il lutte notamment pour le droit à l'éducation en français, mais aussi pour une coexistence entre les anglophones et les francophones.

Pierre-Amand Landry est l'un des premiers étudiants au collège Saint-Joseph lors de son ouverture en 1864. Il devient avocat en 1870 et, en 1871, est le premier Acadien à être admis au barreau.

Suivant les traces de son père, Amand Landry, premier Acadien à siéger à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, Pierre-Amand se lance en politique et devient député provincial pour le comté de Westmorland en 1870.

Il deviendra en 1890 le premier juge acadien et, trois ans plus tard, le premier Acadien à siéger à la Cour suprême du Nouveau-Brunswick. Il est aussi le seul Acadien à être reçu chevalier par la monarchie britannique.

Il est décédé en 1916 à Dorchester, Nouveau-Brunswick.

  • Quoi

    Ce dessin au fusain représente Pierre-Amand Landry, premier Acadien à être admis au barreau du Nouveau-Brunswick et à siéger à la Cour suprême de la province.

  • Le dessin a été donné au Musée acadien de l'Université de Moncton par la petite-fille de Pierre-Amand Landry, qui demeurait toujours dans la région de Dorchester, Nouveau-Brunswick, tout comme son ancêtre.

  • Quand

    L'oeuvre remonte à la fin du XIXe siècle.

  • Qui

    Cette oeuvre fut réalisée par l'artiste H. C. Martin, d'après une photographie.