5293 | Photographie

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Vers 1937, 20e siècle
24 x 18 cm
Don du Swan Wooster Eng. Ltd.
5293
Cet artefact appartient à : © North Vancouver Museum and Archives
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Chacun des deux câbles géants soutenant le pont Lions Gate était formé de nombreux torons qui étaient ancrés individuellement de chaque côté de la structure dans des culées de béton massives. Chaque toron était retenu par un rivet d'acier à tête ronde. Quatre colliers de fixation, chacun pesant 900 livres (407 kg), permettaient de fixer les torons en position radiale. Le massif d'ancrage nord mesurait 30 pieds sur 74 (9 m sur 23) et était d'une profondeur de 44 pieds (13 m). Il pesait 20 000 tonnes (18 140 t) et était conçu pour supporter une traction de câble maximale de 6 300 tonnes (5 714 t). Ce massif d'ancrage servait aussi de semelle de répartition des charges, de telle manière que le poids de la structure en acier offrait une résistance supplémentaire à la traction des câbles de suspension. Le massif d'ancrage sud était en forme de biseau, pesait environ 15 000 tonnes (13 605 t) et était enfoui à une profondeur de 40 pieds (12 m) dans de l'argile durcie. Le seul décès survenu au cours du chantier a été le résultat d'un éboulement dans la fosse du massif d'ancrage sud. Un malheureux terrassier, Lester Thorstad, est mort écrasé sous l'effondrement.

  • Quoi

    Ceci est un massif d'ancrage. Chaque toron du câble était constitué de 47 fils provenant de la John A. Roebling's Sons Company des États-Unis.

  • Il s'agit ici de l'ancrage dans l'escarpement de la rive sud à la limite du parc Stanley.

  • Quand

    Cette photographie a été prise le 16 août 1938 ; tous les travaux reliés aux câbles avaient été achevés à la fin du mois d'avril précédent.

  • Qui

    Une entreprise du Québec, l'anglo-canadienne Wire Rope Company, avait assemblé les fils d'acier de la Roebling en torons de 3 400 pieds (1 036 m) et les avait expédiés par transport ferroviaire à Vancouver.