3622 | Le pont Lions Gate en construction

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Le pont Lions Gate en construction
Leonard Frank
Vers 1938, 20e siècle
44 x 56 cm
Don de Mr. Robert C. Harris
3622
Cet artefact appartient à : © North Vancouver Museum and Archives
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Les suspentes devant retenir le tablier ont été transformées en échelles par la fixation de barres transversales à des intervalles de 15 pouces (38 cm). Chacun de ces câbles verticaux, constitués de 163 fils, mesurait 1,75 pouce (4,45 cm) de diamètre. L'une après l'autre, des sections de plate-forme et de poutres en treillis Warren ont été hissées à partir d'un chaland et suspendues aux suspentes. Chacune des sections pesait 1 572 tonnes (1 426 t). On a commencé au centre de la portée pour se déplacer ensuite vers les extrémités. Les poutres devaient stabiliser le pont suspendu, empêchant le gauchissement ou le gondolage. Le 12 octobre 1963, le pont a résisté à l'ouragan Frieda qui a détruit de grands secteurs de forêt ancienne du parc Stanley. Au milieu du pont, le dégagement sous la portée était calculé à 200 pieds (61 m) à la plus forte marée. Pour des raisons d'économie, le tablier s'abaissait du milieu vers les extrémités en lignes presque droites au lieu des habituelles lignes courbes.

  • Quoi

    Le transatlantique Empress of Japan du Canadien Pacifique passe sous les premières sections de plate-forme en train d'être suspendues aux deux câbles principaux.

  • Cette photo a été prise depuis la longue plage nord du parc Stanley, devenue l'un des points d'observation préférés des Vancouvérois désireux d'observer le chantier du pont.

  • Quand

    Cette photo a été prise le 15 juin 1938. Il a fallu 12 jours pour suspendre les 174 sections de plate-forme et de poutres.

  • Qui

    Le renommé photographe local Leonard Frank a pris plusieurs photographies du chantier du pont.