20898 | Le « Marco Polo »

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Peinture
Le « Marco Polo »
John Lars Johnson
Vers 1930, 20e siècle
Huile sur toile
68.58 cm
Don de l'artiste, 1933
20898
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

En 1852 le Marco Polo est acheté par la Black Ball Line et réarmé en fonction du transport des émigrants. Cette année-là, il surprend le monde en brisant le record de l'aller-retour le plus rapide entre Liverpool, en Angleterre, et Melbourne, en Australie. Sous le commandement du capitaine «Bully» Forbes, le Marco Polo mettra cinq mois et vingt-deux jours pour faire le voyage. Connu comme « le navire le plus rapide du monde », il dessert la population australienne pendant plus de quinze ans. Le Marco Polo peut transporter 950 passagers, trente hommes d'équipage et trente personnes qui travaillent pour payer leur passage.

De nombreuses années plus tard, le Marco Polo est gréé en barque-goélette pour le transport du charbon et du coke. En 1880, celui qui fut un grand navire est condamné et vendu à une entreprise norvégienne. Le Marco Polo sera encore une fois réarmé, cette fois pour le transport du bois, un retour à ses « origines ».

Source : circuit web 'Le vent dans les voiles' de Musée du Nouveau-Brunswick (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    En fonction de son réarmement, on recouvre le fond du Marco Polo de feuilles de cuivre et on installe divers compartiments et cabines.

  • À son arrivée en Australie, le capitaine Forbes accuse faussement les membres de son équipage d'insubordination, parce qu'il veut éviter de les perdre au profit des champs aurifères.

  • Quand

    En 1861, le Marco Polo entre en collision avec un iceberg.

  • Qui

    C'est John Lars Johnson, un marin originaire de Stockholm, en Suède, qui a peint ce tableau du Marco Polo en 1925.