2001-1 | 1755 - Église-Souvenir à Grand-Pré - 1922

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Affiche publicitaire
1755 - Église-Souvenir à Grand-Pré - 1922
Papier
20 x 25.5 cm
Don de Jude Gaudet
2001-1
Cet artefact appartient au : © Musée acadien de l'université de Moncton
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Parmi les nombreux villages de l'ancienne Acadie, c'est Grand-Pré qui est le plus connu dans le monde. Le lieu en est également venu à symboliser la déportation des Acadiens. Cette notoriété est attribuable à Longfellow, qui popularisa Grand-Pré grâce à son poème Evangeline, A Tale of Acadie.

En 1907, le terrain sur lequel est située l'église Saint-Charles est acheté par John Frederic Herbin, un descendant acadien du côté maternel. Son but est de protéger ce lieu historique et d'y ériger une croix faite de pierres provenant des caves de maisons acadiennes.

En 1917, John Frederic Herbin vend le terrain à la Dominion Atlantic Railway, qui, à son tour, l'offre aux Acadiens, moyennant certaines conditions. L'entreprise y érige, en 1920, la célèbre statue d'Évangéline. La Société nationale l'Assomption oeuvre à une campagne de financement auprès des Acadiens afin d'y ajouter une église commémorative. La chapelle, dont le style rappelle l'architecture du XVIIIe siècle, est construite par les Acadiens en 1922.

  • Quoi

    Cette affiche commémore l'inauguration de la chapelle-souvenir de Grand-Pré. Un macaron portant l'image d'Évangéline y est fixé, avec l'inscription « Évangéline. Soyons Acadiens ».

  • La chapelle fut construite sur les lieux de l'église originale de Grand-Pré.

  • Quand

    L'édifice est érigé en 1922. L'intérieur de la chapelle est achevé en 1930, et celle-ci est inaugurée en tant que musée lors des célébrations du 175e anniversaire de la déportation.

  • Qui

    Monseigneur Édouard LeBlanc, premier évêque acadien, bénit la pierre angulaire de l'église-souvenir le 16 août 1922.