1999.348.4 | Treuil à manège, mine Irvin & Hopper, Black Lake, QC, vers 1890

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Treuil à manège, mine Irvin & Hopper, Black Lake, QC, vers 1890
Vers 1890, 19e siècle
Sels d'argent sur papier
25.2 x 30.5 cm
Don de la succession de Mr. Alfred Penhale
1999.348.4
Cet artefact appartient au : © Musée minéralogique et minier de Thetford Mines
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

À partir de 1885, après une période d'incertitude, l'industrie de l'amiante au Québec connaît une première phase d'expansion. Cette année-là, sur les territoires des futures villes de Thetford Mines et de Black Lake, sept carrières d'extraction occupent déjà trois cents cinquante ouvriers.

En 1890, l'expansion est provisoirement freinée en raison d'une « crise de surproduction », mais des familles sédentaires sont déjà installées autour des mines. À Black Lake, on compte deux îlots d'habitations : dans la montagne se trouve le village Hopper, et près de la voie ferrée, le « village d'en bas ». Le village de Johnson s'y ajoutera en 1894.

La municipalité de la partie sud du canton de Thetford, fondée en 1885, sera officiellement scindée en deux pour donner naissance, en 1892, au village de Kingsville (la future Thetford Mines).

  • Quoi

    À mesure que les puits deviennent plus profonds, le travail des hommes est un peu facilité par des treuils « à manège » munis d'une vergue, qui permettent de hisser les bennes de bois remplies de minerai.

  • Il s'agit de la mine Irvin et Hopper, dans le bloc A du canton de Coleraine. La mise en valeur de ce gisement marque officiellement le début de l'exploitation minière à Black Lake.

  • Quand

    Cette photo a été prise au début des années 1890. À partir de 1895, les treuils à manège seront progressivement remplacés par des grues à câble aérien.

  • Qui

    Il y a peut-être, parmi ces travailleurs, des hommes qui commencent à faire du travail de mineur leur véritable métier. Cependant, la majorité d'entre eux sont probablement encore des ouvriers agricoles de passage.