1999.347.1 | Mine Bell (?), Thetford Mines, QC, vers 1910

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Mine Bell (?), Thetford Mines, QC, vers 1910
Vers 1910, 20e siècle
Sels d'argent sur papier
24.5 x 29.8 cm
Don de la succession de Mr. Alfred Penhale
1999.347.1
Cet artefact appartient au : © Musée minéralogique et minier de Thetford Mines
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

On pourrait croire que les mineurs de 1920 vivent mieux que leurs prédécesseurs : ce n'est pas vraiment le cas. Entre octobre 1915 et mars 1920, les salaires passent de 1,75 $ à 4,25 $ par jour. Cette augmentation peut paraître énorme, mais elle est moins importante que celle du coût de la vie au cours de la même période, car la guerre a provoqué une inflation sans précédent. Le salaire réel d'un travailleur des mines en 1920 est en fait inférieur à celui de 1912. Cependant, avec une rémunération de 25,50 $ par semaine pour soixante heures de travail, il est encore possible de faire vivre convenablement une famille de cinq personnes. Des temps plus difficiles sont à venir.

Après la Première Guerre mondiale, l'industrie de l'amiante poursuit sa lente marche vers la mécanisation. Jusqu'en 1930, on continuera à charger manuellement l'amiante brut pour éviter qu'il ne soit altéré par le « brassage » dans les bennes ou les wagons. Il faudra attendre les années 1950 pour parler véritablement d'une industrie mécanisée. L'entretien des machines occupera alors plus de travailleurs que l'extraction et le traitement du minerai.

  • Quoi

    Une « grue-locomotive » à vapeur ou pelle excavatrice sur rails remplit un wagon de mort-terrain (terre et pierres stériles ne contenant pas de fibres d'amiante).

  • Cette scène se déroule probablement à la mine Bell à Thetford Mines.

  • Quand

    Cette photo a pu être prise dès 1910, année où ces grues-locomotives à vapeur sont entrées en fonction dans les mines. Elle est très certainement antérieure à 1922 car, cette année-là, on a commencé à remplacer les wagons de bois par des contenants en acier. Par ailleurs, l'usage des pelles à vapeur se déplaçant sur chenilles commencera à se répandre en 1925.

  • Qui

    Certaines « grues-locomotives » peuvent occuper une équipe de sept hommes : quatre aux leviers de commande, un chauffeur, un huileur et un opérateur.