1999.295.3 | Région de Thetford Mines, QC, vers 1890

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Région de Thetford Mines, QC, vers 1890
Vers 1890, 19e siècle
Sels d'argent sur papier
11.4 x 17.8 cm
Don de la succession de Mr. Alfred Penhale
1999.295.3
Cet artefact appartient au : © Musée minéralogique et minier de Thetford Mines
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Dans les années 1890, les puits des mines d'amiante ont déjà atteint une profondeur respectable, mais ils demeurent encore à échelle humaine. En 1906, cependant, ils inspireront à un journaliste du Soleil une description « à sensation » :
« Des [excavations] ont deux ou trois cents pieds de profondeur, et les hommes que l'on voit ainsi travailler en bas n'ont pas l'air plus gros que des rats. Impossible de distinguer leurs traits, on voit seulement des êtres qui se meuvent, qui vont et viennent, et qui paraissent habiter un autre monde. [...] ces pauvres ouvriers descendent là le matin et en remontent le soir. [...] on aperçoit de place en place, de corniche en corniche, tantôt des escaliers branlants, tantôt des échelles, tantôt des marches entaillées [...] on est terrifié de penser que des êtres humains puissent être ainsi condamnés à faire cette descente et cette ascension perpétuelle. »

On peut penser que dans l'ensemble, malgré une certaine exagération romanesque, cette description reflétait la réalité.

  • Quoi

    À droite, un ouvrier remonte du fond d'une carrière à ciel ouvert.

  • Les ouvriers n'ont pas à aller loin lorsque leur journée de travail est terminée. S'ils n'habitent pas avec leur famille dans un des petits villages qui se développent autour des mines, ils sont logés dans des baraquements situés à proximité des excavations.

  • Quand

    Cette photo a été prise dans la première moitié des années 1890, alors que la dimension des puits permettait encore l'utilisation des treuils à manège.

  • Qui

    Contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'article du Soleil, qui n'est pas signé, n'avait pas pour but de dénoncer les conditions de travail dans les mines. Il accompagnait en fait un texte publicitaire. Un ouvrier de Thetford Mines, Pamphile Couture, aurait en effet écrit une lettre de remerciements à la Compagnie Médicale Moro (272, rue Saint-Denis, Montréal) :
    « ...Je croyais bien qu'un jour on me retirerait mort de la mine, et tous les jours je me demandais si j'aurais jamais le courage de remonter. Quand j'arrivais au haut des escaliers, le coeur me manquait, je ne pouvais plus respirer. Et ces douleurs insurmontables dans les reins, ces éruptions de [...] furoncles. Tout cela est disparu maintenant, grâce à vos bonnes pilules Moro... »

    Il est permis de mettre en doute les vertus miraculeuses des pilules en question...