1988-261-b | Évangeline

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Carte postale
Évangeline
Papier
8.7 x 13.8 cm
Don de Rose-Marie Babineau
1988-261-b
Cet artefact appartient au : © Musée acadien de l'université de Moncton
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La statue d'Évangéline la plus célèbre est, sans contredit, celle de Louis-Philippe Hébert (1850-1917). Cet artiste québécois, né à Sainte-Sophie d'Halifax, près de Québec, est de descendance acadienne. Il s'initie à la sculpture à Bécancour et étudie à Paris entre 1888 et 1894.

Pour exprimer son affection envers le pays de ses ancêtres, Louis-Philippe conçoit la statue d'Évangéline et en produit une maquette peu avant sa mort. Sur la base de l'oeuvre, on peut lire les inscriptions « Acadie » et « Pleurant le pays perdu ».

En 1920, son fils Henri Hébert (1884-1950), également sculpteur de renommée, est commissionné par la compagnie Dominion Atlantic Railway pour réaliser une statue en bronze à partir de la maquette.

La statue est reproduite en miniature à maintes reprises.

  • Quoi

    Cette statue réalisée à partir d'une maquette de Louis-Philippe Hébert devint aussitôt un symbole du peuple acadien.

  • La statue se trouve sur un terrain appartenant à la compagnie Dominion Atlantic Railway. Cet endroit fut désigné comme lieu historique, à la mémoire des Acadiens de la déportation.

  • Quand

    L'inauguration de la statue eut lieu le 29 juillet 1920. La photographie utilisée pour la carte postale fut prise vers 1921.

  • Qui

    La carte postale fut publiée par H. E. Blakeney, Wolfville, Nouvelle-Écosse, pour la Novelty Manufacturing & Art Co. Ltd. de Montréal.