1987.17.905 | La manufacture de coton et les maisons des employés à Marysville, comté d'York, N.-B.

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
La manufacture de coton et les maisons des employés à Marysville, comté d'York, N.-B.
H. W. Beecher Smith
Vers 1930, 20e siècle
Sels d'argent
12.6 x 17.4 cm
Collection William Francis Ganong
1987.17.905
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La filature du coton commence à Marysville, au Nouveau-Brunswick, en 1885. L'immense usine s'étend le long de la rive est de la rivière Nashwaak, juste à l'extérieur de la capitale, Fredericton. Alexander « Boss » Gibson (1819-1913) crée autour de sa filature de coton la ville patronale par excellence, fournissant non seulement de l'emploi mais construisant aussi des logements, des écoles, des églises et des magasins pour ses travailleurs. En 1913, Joseph Dolphins prend la direction de la filature de coton de Marysville pour le compte de Canadian Cottons Limited, à Montréal.

Durant la Crise des années 1930, Dolphins distribue à ses employés des parcelles de terre où ils peuvent cultiver un jardin pour enrichir leur régime alimentaire. À une époque où l'entreprise percevait des frais pour tous les services qu'elle offrait, Dolphins n'a jamais réclamé de loyer pour les parcelles de jardin.

  • Quoi

    La « ville patronale » s'articule habituellement autour d'une industrie; l'entreprise construit les habitations, églises, magasins et autres services et elle en est propriétaire.

  • Marysville est située au nord de la ville de Fredericton, au bord de la rivière Nashwaak.

  • Quand

    La filature a cessé de produire des textiles dans les années 1970 et, après d'importantes rénovations, elle est devenue un complexe moderne qui abrite des bureaux gouvernementaux.

  • Qui

    Marysville a été appelée ainsi en hommage à la femme d'Alexander Gibson dont le nom était Mary.