1987.17.685 | Église et couvent St. Peter, Caraquet, N.-B.

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Église et couvent St. Peter, Caraquet, N.-B.
Joseph Courtois
Vers 1900, 19e siècle ou 20e siècle
Sels d'argent
12.2 x 15.2 cm
Collection William Francis Ganong
1987.17.685
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Depuis les années 1880, la culture acadienne connaît un nouvel essor au Nouveau-Brunswick. Au début du XXe siècle, les chefs acadiens concentrent leur attention sur la lutte pour une meilleure représentation des leurs dans les hauts rangs de l'Église catholique. Depuis des décennies, la population acadienne s'inquiète de l'absence d'Acadiens au sein de la haute hiérarchie ecclésiastique; dix-sept évêques ont été nommés pour les Maritimes, mais pas un seul d'entre eux n'est francophone. Comme la religion organisée joue un rôle important dans leur vie quotidienne, les Acadiens perçoivent cette situation comme une menace pour leur culture.

Dans leurs tentatives en vue d'obtenir un évêché francophone dans les Maritimes, les dirigeants acadiens envoient des pétitions au délégué apostolique à Ottawa, exercent des pressions directement sur le Vatican et organisent régulièrement des campagnes dans les journaux. Dès le début des années 1900, l'élite acadienne consacre une grande partie de ses énergies et de ses talents à cette cause. Leurs efforts seront finalement couronnés de succès en 1912, quand Rome nomme le père Édouard LeBlanc (1870-1935) évêque de Saint John.

  • Quoi

    L'église et le couvent sont en pierre, ce qui atteste de l'importance et de la permanence de ces bâtiments au sein de la communauté.

  • Caraquet se trouve sur les rives de la baie des Chaleurs dans la région nord-est du Nouveau-Brunswick.

  • Quand

    Cette photographie a été prise en 1903 par le père Joseph Courtois, un prêtre eudiste de Caraquet.

  • Qui

    Le père Joseph Courtois et le réputé chercheur Dr. William Francis Ganong (1864-1941) ont réalisé un excellent recensement photographique de la vie acadienne durant cette période.